Marley d’Or 2016: Jah Verity dit merci à Air Burkina

550

L’artiste musicien Etimbé Koffi Bernard, alias Jah Verity, est le grand lauréat des Marley d’Or 2016, récompensant le meilleur artiste reggae du Burkina Faso. Ce vendredi 13 mai 2016, l’artiste et son staff managérial sont allés présenter le trophée au directeur général de la compagnie de transport aérienne Air Burkina.

 

Jah Verity est le lauréat de la troisième édition des Marley d’Or, une cérémonie qui récompense les meilleurs artistes reggae du Burkina Faso et du reste du monde, tenue à Ouagadougou le 7 mai dernier. Ce vendredi, l’artiste est allé dire « merci » au premier responsable d’Air Burkina pour son soutien à la culture burkinabè.

Accompagné à l’occasion par le comité d’organisation des « Marley d’Or », l’artiste a profité de l’occasion pour présenter et dédier son dernier album « Révolution » et son dernier single « Yangbo » au directeur général d’Air Burkina, Abderahmane Berthé.

Dans la même veine, Abderahmane Berthé a reçu des mains de Madess, le promoteur des Marley d’Or, un Marley d’honneur. Pour Madess, « c’est un signe de reconnaissance envers une entreprise qui se veut citoyenne et qui soutien les initiatives des Burkinabè ».

Séance tenante, le DG de Air Burkina a offert un coffret, une maquette de la compagnie et un billet d’avion à l’artiste pour la destination de son choix, en classe affaires, à bord d’un appareil d’Air Burkina. Fin connaisseur de l’œuvre discographique de Bob Marley, Abderahmane Berthé se souvient encore il y a 35 ans, du jour du décès de Bob Marley, alors qu’il était à Caen, en France.

Ce jour-là, le directeur général assistait, se remémore-il, à la célébration de la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle lorsque la nouvelle de la mort de la star du reggae a été annoncée. C’est donc pour lui « une fierté de soutenir cette musique » qu’il espère voir prospérer à travers les Marley d’Or.

Jah Verity a signé son premier opus baptisé « Rebelles » en janvier 2004. C’est un album qui se fait remarquer par sa connotation politique et les prises de position de l’artiste. Dans un style reggae atypique, l’album « Rebelles » a été le détonateur d’une compassion sous régionale à la crise ivoirienne et Jah Verity s’est vu attribuer le titre de «Rebelle de la musique Reggae».

D’origine Béninoise, Jah Verity a conquis le cœur des mélomanes du Burkina Faso et de la sous-région à travers un style singulier, une voix particulière, des textes et des mélodies qui traduisent avec acuité les maux de l’Afrique. Artiste polyglotte, Jah Verity reste pour les populations ouest-africaines, le modèle d’une intégration linguistique qui transcende les frontières en unissant les peuples.

 

Fasozine