Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent

1981

Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent

La bourse est un formidable outil pour accélérer la croissance de nos pays, mais aussi pour permettre aux entreprises et aux personnes physiques de gagner de l’argent.Les liens entre les marchés de capitaux et la croissance économique ne sont plus à démontrer. De ce fait, la BRVM se donne pour ambition de faire du marché régional de l’UEMOA l’un des instruments incontournables dans l’accélération de la croissance de la sous-région en vue de son émergence.

Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argentPour y arriver, il faut réussir à inculquer la culture boursière au niveau des entreprises et des personnes physiques. Et, les journées BRVM se veulent une occasion de sensibilisation, de promotion des activités boursières. Mais,« on ne va pas faire une journée chaque deux ans et penser qu’avec la journée, on va développer la culture boursière », a reconnu Edoh Kossi Amenouvé, le directeur général de la BRVM. C’est pourquoi, il dit compter sur les médias pour relayer permanemment l’information boursière sur les sociétés cotées, sur les transactions réalisées, sur les événements qui arrivent sur les marchés.

Des clés pour gagner plus et perdre moins

Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argentLa bourse présente de réelles opportunités de gagner de l’argent. Mais, on peut aussi en perdre. Pour réduire les risques de perte, le directeur général de la BRVM a présenté quelques instruments de gestion à mettre en place ou des mesures à observer. Il s’agit, entre autres de :
Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent ne pas mettre toute son épargne dans l’action d’une seule société cotée. Il faut diversifier à travers les différents secteurs d’activités (vous ne pouvez pas acheter uniquement les titres des sociétés qui opèrent dans le domaine de l’énergie ou dans le domaine des télécommunications) ;
Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent couvrir différents secteurs, par exemple énergie, télécoms, finances… ;
Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent s’appuyer sur des professionnels. Et au Burkina, il y a des sociétés de gestion et d’intermédiation, des sociétés de gestion d’OPCV qui sont là pour vous conseiller si vous n’avez pas tous les instruments pour pouvoir gérer votre épargne. Ils sont là pour vous aider à minimiser le risque de perte par des techniques professionnelles de gestion de votre épargne ;
Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argent épargner sur le long terme car, la bourse offre toujours une opportunité de gagner (même s’il arrive que vous pouvez perdre à court terme pour des raisons conjoncturelles ou de mauvaise performance d’une société). Une épargne sur un long terme est toujours une épargne bien rémunérée par le marché des capitaux.

Seulement deux sociétés burkinabè cotées

Marché boursier : Comment minimiser les risques de perte d’argentFaut-il le noter, sur une quarantaine de sociétés cotées à la BRVM, il n’y a que deux sociétés burkinabè à savoir BOA-Burkina et l’ONATEL. Depuis l’entrée en bourse de ces sociétés, on compte de plus en plus de personnes physiques qui connaissaient les actions, les titres à acheter à la BRVM. Mieux, beaucoup de Burkinabè ont commencé à s’intéresser à la bourse, a laissé entendre le patron de la BRVM. Car, faut-il le reconnaître, la culture se développe avec l’exemple. Mais, le Burkina peut mieux faire. « Le fait de pouvoir avoir de nouvelles sociétés du Burkina à la cote va forcément développer la culture boursière au Burkina. Et nous encourageons fortement les entreprises à venir, à utiliser le marché, à ouvrir leur capital aux populations locales pour pouvoir assurer leur croissance », a lancé M Amenouvé.

En tous les cas, le patron de la bourse de l’UEMOA a invité les entreprises et les Etats à recourir au marché boursier. Car, soutient-il, « la bourse, c’est la transparence, c’est l’organisation, c’est la qualité de l’information. Vous ne pouvez pas être dans la compétition mondiale sans appliquer les bonnes règles de gouvernance, de diffusion d’informations de qualité et autres.Les entreprises transparentes ont plus d’avenir que celles qui cachent tout. Ça ne sert plus à rien de cacher ».

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lefaso.net