Mali : Un soldat burkinabè tué dans l’attaque d’un camp de la MINUSMA

177

Le camp de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) et de l’opération Barkhane a été la cible d’une attaque dans l’après-midi du 14 avril 2018 à Tombouctou au Mali. Un Casque bleu a été tué, un Burkinabè, le caporal Ibrahim Yamwéogo. 13 autres ont été blessés, dont 6 Burkinabè.

C’est une attaque complexe, associant tirs de roquettes, échanges de tirs et véhicule-suicide (des terroristes étaient déguisés en Casques bleus, des deux véhicules utilisés, l’un était aux couleurs des forces armées maliennes et second portait l’inscription des Nations Unies) a frappé le camp de la MINUSMA et de l’opération Barkhane à Tombouctou au Mali dans l’après-midi du 14 avril 2018.

Un Casque bleu, un Burkinabè, le caporal Ibrahim Yamwéogo, a été tué et plusieurs autres blessés, dont 6 Burkinabè, annonce le ministre burkinabè des affaires étrangères.

« Que repose en paix le Caporal Burkinabè Ibrahim Yamwéogo, casque bleu tué samedi dans l’attaque contre les camps de la MINUSMA  et de Barkhane à Tombouctou au Mali. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés de cette attaque barbare« , a écrit le Chef de l’Etat burkinabè sur son compte Twitter.

La MINUSMA a perdu 161 Casques bleus depuis son déploiement en 2013 au Mali.

Burkina24

Burkina24.com