Madouba (Boucle du Mouhoun): le maire Jonathan Dabou rend compte de sa gestion

90

Après plus de trois années passées à la tête de la commune rurale, le maire Dabou Jonathan a rendu compte de sa gestion le mercredi 26 juin 2019. Il a fait le bilan des activités menées depuis le 6 juillet 2016, date d’installation du conseil municipal dans ladite commune.

Dans le cadre de la réforme de l’administration communale, le conseil municipal de Madouba, sous la houlette du maire a mené d’énormes actions avec pour ambition de rendre la commune plus performante pour répondre aux exigences des populations.

« Beaucoup de réalisations ont été faites à l’aide de l’État et des partenaires développement comme PROMIRIAN, FPDCT, PNGT3 et bien d’autres partenaires », a indiqué le maire Dabou Jonathan. Il a cité notamment la construction d’infrastructures scolaires et éducatives, de latrines familiales, de boutiques, de magasins, de logements.

Il souligne également qu’il y a eu la réalisation de forages dans plusieurs villages de la commune, la dotation de la commune de deux motos, la réhabilitation des écoles et des centres de santé(CSPS), la réalisation des fourrières, des fosses fumières, des hangars, confection des tables bancs, des armoires, des chaises, réhabilitation des toitures pour 7 logements, fournitures des vivres et matériels scolaires. La principale satisfaction est la déclaration zéro classe sous-paillote au sein des villages de la commune.

Pour 2019, le conseil municipal a prévu la construction d’une école de trois classes avec des latrines et la réalisation de forages dans les hameaux de culture. Par rapport à la mise en œuvre du programme 2019 se déroule normalement des activités. Il y a entre autres le recrutement d’un bureau d’étude pour la révision du PCD, l’acquisition de matériels et logiciels informatiques, installation des lampadaires solaires à la police, l’électrification du CSPS de Madouba l’achat de trois motos, la confection de chaises pour la salle de réunion de la mairie. Le maire rassure que tout sera fait dans les jours à venir.

« Les recettes de la commune de Madouba sont largement limitées. Ce sont entre autre les ponctions prélevées sur la vente des agrégats tels que le sable, le gravier, des petits ruminants, des cigarettes, des fusils. Cela constitue une véritable préoccupation pour le maire et ses conseillers de faire des grandes réalisations comme il le faut », a laissé entendre le maire. C’est pourquoi, il lance un cri de cœur aux autorités du pays afin qu’elles puissent venir en aide à la commune de Madouba.

Cette activité a été financée par le Promirian, un projet, financé par l’Union Européenne à travers le Fonds Fiduciaire d’urgence et mis en œuvre par un consortium de cinq ONG (save the Children, Terre des Hommes, IPA, GRET et Wupakuwé).

Madi Kébré, correspondant

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici