Lutte contre l’insécurité :Les Burkinabè, invités à méditer pour la paix

73

Le Mouvement raëlien du Burkina Faso a animé une conférence de presse, le mercredi 26 septembre 2018 à Ouagadougou,  pour appeler les Burkinabè à méditer pour la paix dans leur pays.
Depuis plusieurs années, des manifestations intitulées : « Une minute pour la paix », sont organisées dans plusieurs villes du monde. Lancée par le leader mondial du Mouvement raëlien, Raël, cette action internationale encourage chaque personne à consacrer une minute de son temps pour méditer, envoyer des ondes positives pour plus d’harmonie et de paix.  C’est dans cette optique que le Mouvement raëlien du Burkina Faso a invité tous les Burkinabè à en faire autant pour la paix dans leur pays, touché par des attaques terroristes. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par le Mouvement, le mercredi 26 septembre 2018 à Ouagadougou. Pour le guide évêque raëlien, Ditalamane Hebié, il s’agit d’inviter les Burkinabé, sans exception, à mettre en application l’appel de Raël, au moins pendant une minute. C’est le remède le plus efficace  et très puissant pour que le pays arrive à une situation de cohésion sociale, à l’en croire. « Cela a été  scéniquement prouvé que lorsque nous exprimons ce que nous ressentons, ceci influence tout sur terre », a-t-il expliqué. Selon le guide raëlien, lorsqu’une centaine de personnes sont unies pour  la méditation pour la paix  dans un pays, cela peut faire baisser le taux de criminalité. Ainsi, s’est-il convaincu, si chaque Burkinabé décide de contribuer en offrant une minute de méditation pour la paix et l’amour, le pays sera épargné de toutes ces agressions à répétition.  A entendre M. Hebié, la pratique de la méditation est la seule alternative nécessaire, au regard de la situation tendue et difficile que traverse la population ces derniers temps. « Nous ne devons pas nous sentir impuissant lorsque nous regardons la colère du monde », a affirmé le conférencier. Car, a-t-il fait savoir, il faut faire confiance à la puissance du cerveau pour changer le monde. 
Valentin KABORE
(Collaborateur)

sidwaya.bf