Lutte contre l’incivisme : Le National Democratic Institute outille des acteurs de Bobo-Dioulasso

154

Lutte contre l’incivisme : Le National Democratic Institute outille des acteurs de Bobo-Dioulasso

Ces dernières années, le Burkina Faso est confronté à de nombreux mouvements sociaux caractérisés par des actes d’incivismes et une recrudescence des conflits communautaires liés entre autres à la chefferie, la gestion des espaces agropastoraux et la pratique religieuse. Cela, depuis les événements sociopolitiques de 2014.
En effet, on note une grande prise de conscience des populations au vue de leur degré d’implication dans la gouvernance et la gestion des affaires publiques. Cette prise de conscience est marquée également par des revendications. Cependant, ce besoin d’expression et de revendication ont souvent créé des situations de violences déplorables, troublant l’ordre publique et la quiétude sociale dans de nombreuses communautés à travers le pays.

Pour remédier à cette situation qui affecte un développement harmonieux et inclusif de l’ensemble des communautés du Burkina, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a financé un programme de promotion du civisme, de prévention et gestion de conflits dont la mise en œuvre est assurée par le National Democratic Institute (NDI).
C’est dans ce but que le NDI a initié une formation sur le civisme à travers le programme « Promotion du civisme, prévention et gestion des conflits communautaires au Burkina Faso » dont les travaux ont débuté le mercredi du 8 août 2018 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso et se poursuivront jusqu’au 11 août.

Lutte contre l’incivisme : Le National Democratic Institute outille des acteurs de Bobo-DioulassoCe programme a pour but de renforcer les processus démocratiques et de la gouvernance qui garantissent l’engagement et la participation civique, l’Etat de droit et la stabilité au Burkina avec un accent particulier sur l’inclusion des couches défavorisées et marginalisées que sont les femmes, les jeunes et les populations non lettrées vivant en milieux rural et urbain.
Ses actions s’articuleront autour de deux objectifs principaux dont le 1er consiste à promouvoir les valeurs et les principes démocratiques parmi les citoyens burkinabè en accordant une attention particulière aux femmes et aux jeunes y compris les personnes non-lettrées au sein des populations à la base. Le second vise à sensibiliser le public à l’engagement citoyen constructif, à la prévention et aux mécanismes de résolution pacifique des conflits.

Lutte contre l’incivisme : Le National Democratic Institute outille des acteurs de Bobo-Dioulasso
Gouverneur des Hauts Bassins Antoine Attiou

Selon une étude du NDI sur le taux de prévalence menée dans cinq zones d’interventions (Bobo, Koudougou, Dori, Fada, Ouahigouya), on note 4% de manifestations scolaires violentes et d’enlèvements de femmes et filles ; 26% de non-respect du code de la route, occupation anarchique de l’espace publique, incivisme fiscale et mauvaise gouvernance ; et 23% de destruction de biens publiques.
Aussi, le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Attiou, a salué cette initiative du NDI qui constitue, à son avis, un appel pour tous les citoyens à s’investir et à faire leurs la promotion du civisme, la préservation de la paix et de la cohésion sociale.

Par ailleurs, il a demandé aux personnes qui seront outillées en tant que formateurs durant ces quatre jours, à avoir beaucoup d’assiduité en acquérant le maximum de connaissances et d’expertises qui les aideront à renforcer le civisme et la cohésion sociale dans les Hauts-Bassins et à être des exemples en civisme et de tolérance auprès de leurs pairs.

Lutte contre l’incivisme : Le National Democratic Institute outille des acteurs de Bobo-Dioulasso
François Traoré Dg Adjoint NDI

La directrice pays du NDI, par la voix de son adjoint François Traoré, a rassuré que le NDI s’emploiera à impulser un engagement citoyen inclusif qui repose sur des initiatives qui émanent des communautés pour faire en sorte de promouvoir les solutions locales en vue d’une appropriation locale de ce projet.

Il est attendu des participants, à l’issue des travaux, une meilleure connaissance du programme, des propositions de pistes d’action sur l’éducation civique, la gouvernance démocratique et participative, l’acquisition de connaissances des outils techniques leur permettant de contribuer de manière significative et constructive aux processus démocratiques et du système politique, une connaissance de leurs droits et responsabilités politiques et civiques… [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Lefaso.net