Lutte contre les effets du changement climatique : l’Ocades lance un projet à Toma

68

Lutte contre les effets du changement climatique : l’Ocades lance un projet à Toma

Le Secrétaire exécutif de l’Ocades/Dédougou, abbé Paulin Ki, a d’entrée de jeu donné les raisons qui ont conduit sa structure à s’intéresser aux questions de changement climatique. « Pour l’Ocades, le Burkina Faso étant un pays sahélien dont l’économie est essentiellement basée sur l’agriculture, l’élevage et l’exploitation des ressources naturelles, est confronté, depuis plusieurs décennies, à des problématiques liées aux effets du changement climatique. C’est dans le cadre de ce partenariat que l’Ocades Caritas Burkina/Dédougou a obtenu un financement pour renforcer la résilience des communautés locales face aux effets du changement climatique sur l’environnement et les ressources naturelles », explique l’abbé Ki. Pour lui, l’Ocades a mené des études (de concert avec les services techniques que sont l’Environnement, l’Agriculture et l’Élevage) dans la commune et des critères ont permis de retenir les villages de Nyon, Sien, Zouma et Kolan et le secteur 8 de Toma.

Ensuite, la présentation de l’Ocades fut faite par Aristide Minougou, responsable administratif et financier de ladite organisation. Il a aussi évoqué les provinces de couverture de l’Ocades dans la Boucle du Mouhoun que sont le Sourou, le Nayala, les Balé, le Mouhoun ; et a décliné les objectifs de ladite organisation qui consistent à appuyer les initiatives communales, venir en aide aux personnes vulnérables et promouvoir la justice sociale.

Lutte contre les effets du changement climatique : l’Ocades lance un projet à TomaLe coordonnateur du PACC, Édouard Karambiri, procéda à la présentation de son exposé sur les activités que ce projet envisage de mener durant les cinq ans dans la commune de Toma. Il souligne que, de concert avec les services techniques et l’engagement et la détermination des populations, ils pourront atteindre leurs objectifs. Par ailleurs, il invite les différents villages concernés à travailler car il y aura entre autres la création de fosses fumières, de mini-jardins potagers, de super-jardins potagers.

Aussi, il y aura des émissions radiophoniques et des théâtres-fora pour sensibiliser les populations, des formations des producteurs. Il ajouta que le projet vient de commencer et ils vont revenir avec l’animatrice, Sabine Séreme/Zerbo, pour échanger avec les différentes localités concernées. À la fin de cet exposé, des questions d’éclairage ont été posées par les participants. Ces questions ont trouvé des réponses satisfaisantes. Pour le maire de la commune de Toma, Malik Garané, ce projet vient à point nommé car « nos villages sont en perte de vitesse sur la question de la dégradation du couvert végétal ».

Le haut-commissaire de la province du Nayala, Mariama Konaté/Gnanou, a remercié l’Ocades. « Je remercie l’Ocades pour le choix porté sur notre commune car la province du Nayala n’est pas la seule à faire face aux problèmes du changement climatique », a-t-elle dit.

Gaston Toé
Toma
Lefaso.net

Lefaso.net