Lutte contre le terrorisme : Ne faut-il pas une offensive par l’entremise des réseaux sociaux ?

200

Les experts en cybersécurité et cyberdéfense ont appelé les structures internes des pays et les organisations sous régionales à lutter sur Internet contre les mouvements terroristes, de plus en plus actifs sur la toile.  C’était au cours d’une conférence internationale, tenue du 8 au 10 février dernier à Bassam en Côte d’Ivoire, apprend-on dans les colonnes de site « CIO Mag ».

Réseaux sociaux, forums de discussions sur jeux vidéo, Darknet (la face cachée de l’internet), Vkontakte (Facebook russe), c’est entre autres par ces canaux que « les groupes djihadistes font leur propagande, recrutent leurs combattants, informent, désinforment, préparent des attaques terroristes et les revendiquent », ont expliqué les experts.

Selon eux également, internet représente pour les mouvements terroristes un moyen « d’expansion » et « de blanchiment d’argent ». Pour limiter donc l’action grandissante de ces groupes djihadistes « ultra-connectés », ils préconisent une synergie d’actions entre les Etats et une offensive par l’entremise des réseaux sociaux.

Même si les Etats ne sont pas encore complètement outillés pour limiter l’activisme des djihadistes sur la toile, une telle action devrait permettre tout au moins de réduire la probabilité d’occurrence des risques d’attaques terroristes, ont-ils fait savoir.

Mamady Zango (Stagiaire)

Burkina 24

Burkina24.com