Lutte contre la drogue : Une loi-type sur la table du président du Parlement burkinabè

49

Lutte contre la drogue : Une loi-type sur la table du président du Parlement burkinabè

À sa sortie d’audience avec le chef du Parlement burkinabè, Ruth Dreifuss a déclaré être venue au nom de la Commission globale pour les affaires de drogues, pour présenter le travail de la commission ouest-africaine. En effet, en juin 2014, la Commission ouest-africaine pour les affaires de drogue (GCPD), dont Christine Kafando est membre, a élaboré un rapport intitulé « Pas seulement une zone de transit : drogues, état et société en Afrique de l’Ouest ».

Ce document de recherche et de sensibilisation analyse la situation en matière de trafic et d’usage de drogues en Afrique de l’Ouest.

Lutte contre la drogue : Une loi-type sur la table du président du Parlement burkinabèLe rapport offre également une série de recommandations fondées sur des preuves scientifiques concernant les politiques des drogues dans la région. Du transit des drogues, sa consommation dans la région, aux effets de la drogue sur la santé et la transmission des maladies virales, tout est analysé dans le rapport.
Ainsi, s’appuyant sur les conclusions de ce rapport, la commission ouest-africaine, à travers un projet qui a été lancé à Dakar, s’est penchée sur la marginalisation des personnes addictives. Cette loi-type se veut un cadre d’accompagnement des « personnes souvent en prison à cause de la drogue », a précisé la présidente de la Commission globale de politique en matière de drogue (GCPD), Ruth Dreifuss.

Lutte contre la drogue : Une loi-type sur la table du président du Parlement burkinabè« C’est pour accompagner tout ceci que je suis venue ici, en tant que présidente de ladite commission, pour faire avancer les choses (…) et entendre l’avis de la société civile nationale et régionale. Nous avons soumis une loi-type sur les questions de drogue au président de l’Assemblée nationale du Burkina qui s’inscrit dans le cadre des questions de santé publique régionale », a-t-elle poursuivi.

Il faut rappeler que la GCPD a été créée en 2011 par des personnalités politiques et culturelles du monde avec pour mission de prévoir des reformes des politiques en matière de drogue. Elle a été fondée par Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies. Ruth Dreifuss n’a pas manqué de rendre hommage à ce panafricaniste dont les obsèques se déroulaient au Ghana, son pays natal, ce jour même.

La Commission ouest-africaine pour les affaires de drogue, elle, est dirigée par Olusegun Obasanjo, ancien président du Nigéria.
En attendant que les parlementaires burkinabè se penchent sur ce document, Ruth Dreifuss n’a pas manqué de préciser qu’il est téléchargeable sur le site https://kofiannanfoundation.org/.

Edouard Samboue (stagiaire)
Lefaso.net

Lefaso.net