L’ONG « Save the Children » lance la campagne, « Enfances Volées »

12

La traditionnelle journée de l’enfant africain a été célébrée vendredi 16 juin à Dori, dans le Sahel en présence de plusieurs autorités de la région. Prestations musicales, cross des enfants, sketch animé par les élèves de Goudebo, une localité des réfugiés située à 17km de Dori, ont ponctué cette célébration.
L’ONG « Save the Children » en a profité pour lancer une campagne dénommée « Enfances Volées » qui est une activité de la campagne « aucun enfant oublié ». Selon un rapport de l’ONG publié en 2017, au moins 700 millions d’enfants n’ont pas eu la chance d’avoir une enfance complète. Les traditionnelles raisons au Burkina sont les violences extrêmes, les conflits, les mariages et grossesses précoces, le travail des enfants, etc.
La présidente du parlement des enfants Samiratou Dicko affirme : « nous sommes la relève de demain, nous avons des rêves pour aussi devenir des ministres, des artistes, des Présidents, etc. ».
Pour atteindre ces objectifs, elle lance un appel aux autorités à s’investir pour « la sauvegarde des droits des enfants ».
Le musicien Smarty, ambassadeur Save the Children International présent à la cérémonie, a pris l’engagement d’être ce porteur de message dans toutes ses œuvres musicales.

Hama Cissé, correspondant

#Recevez_toute_l_actualité_sur_votre_mobile_orange_en_composant_*319#

Omegabf.net