LONAB : La nationale des jeux offre un lot de 32 millions de FCFA à la Police nationale

150

LONAB : La nationale des jeux offre un lot de 32 millions de FCFA à la Police nationale

« Les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la nation entière ». Tout comme son slogan l’indique, la nationale burkinabè des jeux de hasard dans son souci de contribuer à la sécurisation de la population, à la lutte contre l’incivisme sur nos routes, ainsi qu’à la sécurité de ses parieurs, a décidé de faire don d’un matériel plus que nécessaire à la Police nationale. D’une valeur de 32 millions de nos francs, cet équipement est composé de 1000 gilets de sécurité (8 000 000), 1000 bâtons lumineux (8 000 000), 200 blousons de sécurité (8 000 000) et 100 détecteurs de métaux (8 000 000).

LONAB : La nationale des jeux offre un lot de 32 millions de FCFA à la Police nationalePour Lucien Carama, Directeur général de la LONAB, ce don vise essentiellement à doter la Police nationale de moyens qui lui serviront dans la protection de la population, surtout dans sa lutte contre l’incivisme. « Depuis un certain temps nous faisons face à l’incivisme et vous constatez la présence de la Police sur le terrain. C’était de notre devoir de les soutenir pour le maintien de l’ordre », indique-t-il. Quoi de plus normal que la population bénéficie pleinement des fruits à travers ce don à la Police nationale

LONAB : La nationale des jeux offre un lot de 32 millions de FCFA à la Police nationaleCe geste de la nationale burkinabè des jeux de hasard ne peut que réconforter la Direction générale de la police nationale. De l’avis du Commissaire divisionnaire de police Cyrille Sanon, Directeur de la sûreté de l’Etat, « ce matériel est un plus dans l’équipement de la Police nationale. Ce qui sans conteste est un bonus pour la bonne exécution de sa mission dans un contexte d’incivisme grandissant et d’insécurité.
Un incivisme qui se caractérise selon le Commissaire divisionnaire de police, par le non-respect des feux tricolores et des règles du code de la route. Ce qui engendre des conséquences néfastes comme des accidents et des fois malheureusement des pertes en vie humaine. « Nous appelons la population à beaucoup plus de prudence, au respect des règles de la circulation et à suivre les consignes qui vont être données par le personnel de la police sur le terrain », exhorte-t-il.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Lefaso.net