Littérature/L’anesthésiste Arouna: Louré « réanime » le Burkindi

48

Le livre « Burkindi : Pour une Révolution  Nouvelle », de Dr Arouna  Louré, a été dédicacé, le lundi 15 octobre 2018, à Ouagadougou. 
 « Burkindi : Pour une Révolution  Nouvelle », est  le titre du  tout- premier  ouvrage du Dr Arouna Louré.  Dans son livre, l’auteur  propose des changements nécessaires à opérer afin de révolutionner l’économie, la justice, la santé  et forger l’homme politique nouveau pétri du sens du bien commun.   Publié aux Editions  Sankofa  et  Guirli,  le « nouveau-né »  de M. Louré a été  dédicacé,  le lundi  15 octobre 2018, à Ouagadougou. L’œuvre a été présentée par le journaliste Fousseni Kindo. Les dix chapitres de l’ouvrage, selon ses explications, font l’apologie d’une idéologie politique basée sur la culture et les valeurs africaines. Pour lui, l’écrivain dépeint, de ce fait, dans « Réformes de la société », une société à la croisée des chemins avant de proposer un nouveau  contrat  social. Aussi, a-t-il poursuivi, au chapitre intitulé « Le pouvoir et le contre-pouvoir », l’auteur soutient qu’en face d’un règne sans partage du pouvoir politique, la frange intellectuelle politisée a le devoir de s’organiser en contre-pouvoir  en s’appuyant sur les syndicats et les Organisations de la société civile (OSC). «C’est un livre qui dérange la conscience  d’une  génération d’hommes et de femmes à qui l’évolution a tout donné,  mais  qui se révèle statique,  voire démissionnaire», a commenté M.Kindo. Pour lui, à l’image du médecin psychiatrique  et écrivain Frantz Fanon, Dr Louré, anesthésiste- réanimateur en formation, s’est  saisi de la plume pour soigner la société en  procédant  d’abord par  un diagnostic du  mal qui ronge  le Burkina d’aujourd’hui. Selon lui, le « patient » souffre de  sclérose mentale et intellectuelle, avec une forte poussée de chauvinisme et de patriotisme mal placé.  Toutefois,  à l’entendre, le praticien ne se lasse pas de son malade, car son cas n’est pas si  désespérant.  C’est pourquoi, le romancier, à ses dires, « prescrit » le   renouvellement de la classe politique en guise de remède.  D’un style simple sans être assez  simpliste,  le livre, de l’avis de Fousseni Kindo,   s’adapte bien à l’essai littéraire  qu’à l’analyse des faits de l’actualité.  « Nous sommes au creuset de notre histoire,  nous taire, nous plaindre ou dénoncer sans nous engager  avec ferveur afin de révolutionner notre société fera de nous des complices tacites des acteurs principaux d’un Burkina Faso à la dérive », a déclaré, pour sa part, Dr Arouna Louré. Pour l’anesthésiste-réanimateur en devenir, la politique est une conviction, un engagement et un don de soi à sa communauté.  Il a, par conséquent, souligné que « Burkindi : Pour une Révolution Nouvelle », plus qu’un livre, est un appel à  la révolution mentale de la société. D’où, a-t-il affirmé, son attachement  aux idéaux du père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara assassiné dans l’après-midi du 15 octobre 1987. « Le choix de la date de présentation de mon œuvre n’est donc par fortuit. Elle revêt un double sens », a-t-il conclu. Le livre est disponible aux librairies Jeunesse d’Afrique et Mercury au prix unitaire de 2 500 F CFA. 
 Mariam OUEDRAOGO

sidwaya.bf