L’inclusion financière est devenue un catalyseur de croissance (BCEAO)

643

Dakar (Sénégal) – La problématique de l’ inclusion financière revêt de nos jours un enjeu majeur puisqu’elle est devenue un catalyseur de croissance, a affirmé mardi à Dakar M. Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Il s’exprimait lors de l’ouverture de la conférence régionale de haut niveau organisée par la BCEAO en collaboration avec le Fonds monétaire international (FMI) sur le thème « Finance pour tous : promouvoir l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest ».

« Il est donc normal que la stratégie d’inclusion financière sooit placée au centre de toute politique de développement visant à accélérer la croissance, lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités sociales », a ajouté le gouverneur. Selon lui, c’est pour cette raison que la BCEAO et le FMI ont décider d’organiser la conférence régionale de Dakar.

De l’avis de M. Koné, les échanges permettront de tirer profit des opportunités de développement qui existent à travers des instruments innovant pouvant contribuer à améliorer l’accès aux services financiers. Le gouverneur à, à cd titre évoque la finance islamique.

« Nous ne devons cependant pas perdre de vue que notre volonté à élargir le champs d’accès aux services financiers et les actions à entreprendre dans cette optique doivent s’inscrire dans un cadre sécurisé », avertit le gouverneur de la BCEAO. A cet égard, il est d’avis que cette exigence sera placée au cœur des réflexions à mener sur les défis du suivi et d’une supervision appropriée des institutions et des innovations financière à mettre en place.

MS/APA

Bayiri.com