« Les TIC sont aujourd’hui une nécessité » (Moumouni Seré, DG du CERPAMAD)

148

« Accompagner les élèves du secondaire des lycées et collèges de Ouagadougou à maitriser l’outil informatique ». C’est l’objectif que s’est fixé le Centre de recherche panafricain en management pour le développement (CERPAMAD). Pour atteindre cet objectif, le centre a lancé une formation en informatique le jeudi 6 avril 2017.

Les « TIC sont aujourd’hui une nécessité ». C’est le constat du directeur général du CERPAMAD, Moumouni Seré. Il dit avoir remarqué pendant les sessions passées de formation pour adultes en informatique que ces derniers n’avaient pas une bonne maitrise de l’outil.

Le temps où l’on se disait que les TIC sont un luxe est révolu, selon lui. Pour preuve, la formation en informatique qui va durer un mois est gratuite, a confié Moumouni Seré.

Avoir une bonne base de  l’outil informatique et accroitre par la même occasion le niveau scolaire des élèves, le Directeur général du CERPAMAD veut l’offrir aux jeunes d’où cette formation qui n’est d’ailleurs pas la première du genre. Cette formation du CERPAMAD est en effet à sa 4e édition.

« Les TIC sont aujourd’hui une nécessité » (Moumouni Seré, DG du CERPAMAD)

Les élèves auront le devoir d’apprendre au cours de cette formation, selon les dires du DG, « les bases de l’outil informatique, à savoir ce que c’est une souris, un clavier, Word, Excel, power point, comment créer un compte e-mail, etc. et les sensibiliser à utiliser de façon responsable les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ».

En plus de la formation, il y a d’autres éléments d’accompagnements que le CERPAMAD offre, a ajouté le coordonnateur académique, Ampinour Kambou. Il s’agit des cours d’appui pour accompagner les candidats au Baccalauréat. Des bourses et des subventions d’études seront également offertes aux bacheliers pour que les plus démunis puissent poursuivre leurs études.

Le coordonnateur académique se félicite pour ces acquis et invite les élèves à participer massivement à cette formation qui recevront à la fin de la formation, des attestations. Une vingtaine d’établissements sont attendus à cette formation, à en croire le Directeur général du CERPAMAD pour qui le Lycée technique Amilcar Cabral (LTAC) a déjà répondu à l’invitation pour la formation.

Irmine KINDA

Burkina 24

Burkina24.com