Les 8e Jeux de la francophonie ont coûté plus de 298 millions de F CFA au Burkina

95

Le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré a fait le bilan de la participation de la délégation burkinabè aux huitièmes Jeux de la Francophonie tenus à Abidjan du 21 au 30 juillet 2017. Selon le ministère des sports et des loisirs, il a bénéficié d’un budget de 298 417 660 de F CFA avec neuf médailles remportées.

Les 8e Jeux de la francophonie ont coûté plus de 298 millions de F CFA au Burkina
Le ministre Taïrou Bangré salue les performances des athlètes burkinabè aux 8e Jeux de la Francophonie

Trois médailles d’or, quatre médailles d’argent. C’est la moisson de la participation du Burkina Faso aux huitièmes Jeux de la francophonie Abidjan 2017. Marthe Koala (100 m haies, saut en longueur) et Fabrice Zongo (Triple saut) sont les médaillés d’or.

Au 400 mètres, Bienvenu Sawadogo est revenu avec la médaille d’argent tandis que les lutteurs au niveau individuel avec Drissa Zon, Romaric Kwané et par équipe ont ramené le métal en argent. Eloi Zerbo et Josiane Nabi sont les médaillés de bronze. Avec cette moisson, le Burkina se classe 10ème sur 42 pays participants.

Sur un budget initial de 400 millions de francs CFA, le ministère des sports a obtenu seulement 298 417 660 francs CFA explique le Directeur de l’administration des finances (DAF) de ce ministère, Victor Kourago. Il trouve que ce budget est en baisse par rapport à la dernière édition avec un budget de 500 millions de F CFA il y a quatre ans et de près de 756 millions de F CFA pour les Jeux Africains au Congo Brazzaville.

« Participation honorable »

« Chaque fois, il faut faire mieux que la précédente. Nous avons fait mieux que Nice (2013) où nous avions eu une médaille », a résumé le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré à l’issue d’une conférence de presse-bilan de la participation du Burkina aux Jeux de la francophonie.

S’il reconnaît que le Burkina Faso aurait pu faire mieux, il est déjà satisfait de la participation burkinabè à cette compétition. Selon lui, les contraintes budgétaires ont limité les initiatives de son département. C’est pourquoi, il a salué les différentes fédérations et les athlètes qui ont fait des sacrifices énormes.

Le Burkina pouvait mieux faire selon Bangré

« Malheureusement au niveau culture, on n’a pas eu de médaille », regrette Taïrou Bangré qui ajoute que le Burkina Faso a participé à cette compétition dans un contexte budgétaire compliqué.

Le chargé de mission Boubacar Gansonré est d’accord avec le ministre. En plus des médailles remportées, il souligne que plusieurs athlètes burkinabè ont occupé la quatrième ou la cinquième place. Ce qui prouve à son avis qu’il était possible pour le Burkina de faire mieux.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Burkina24.com