Le président Rock est allé «tresser le courage» aux Récréâtrales

47

Les organisateurs des Récréâtrales ne pourront pas se plaindre de l’absence des autorités burkinabè à cette 10e édition. Après le Haut représentant du président, Shérif Sy, le ministre du commerce et de l’artisant, Arouna Kaboré à l’ouverture, la visite de Simon Compaoré, le jeudi 1er, c’est au tour du président himself de se rendre ce vendredi 2 novembre 2018 dans la rue qui abrite les Récréâtrales depuis 8 jours.

De la visite de quelques cours qui abritent les spectacles du récréâtrâles aux bureaux des Récréâtrales, à l’atelier de conception de création du festival, le président du Faso a parcouru de bout en bout la rue parsemée d’œuvres d’art qui illuminent les nuits de tout feu.

Même si le président n’a pas suivi de spectacle, il s’est fait une idée de ce qui se passe à ce  festival qui draine du monde chaque soir.

Cette dixième édition se tient dans un contexte sécuritaire assez difficile et le thème de l’édition « Tresser le courage », veut, selon Etienne Minoungou, le président fondateur du festival, que « les fils et filles du pays se lèvent pour montrer que nous avons un visage d’espérance ».

En guise de solidarité, aux artistes, à la population et aux professionnels venus de plusieurs pays, Rock Marc Christian Kaboré est aussi venu « tresser le courage».

« Le Burkina Faso n’est pas une zone rouge, nous traversons des temps difficiles, mais par notre solidarité, par notre capacité à nous retrouver ensemble, faire la barrière au rempart de l’obscurantisme », a-t-il lancé.

Le président du Faso, tout en félicitant les organisateurs, a dit toute sa disponibilité à soutenir par l’entremise du ministère de la culture ces activités fédérateurs.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com