Le Président du Faso à une exposition sur les « Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar »

155

En visite officielle en France, le Président du Faso a assisté ce 13 avril 2017 à l’Institut du Monde arabe (IMA) à Paris, à une exposition sur les « Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar ».

Selon Monsieur Jack LANG, président de l’IMA, c’est la première fois qu’ « une exposition totalement inédite est entièrement consacrée à l’histoire et aux liens qui unissent le Maghreb, le Moyen-Orient et l’Afrique ». Par cette exposition, a-t-il ajouté, « nous voulons lutter contre toutes les formes de préjugés, et en particulier contribuer à décoloniser une certaine vision de l’histoire des relations entre le monde arabo-musulman et les pays au Sud du Sahara ».

Quatre chefs d’Etat ont assisté à cette exposition : Roch Marc Christian KABORE du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar KEÏTA du Mali, Mohamed Ould Abdel AZIZ de Mauritanie et François HOLLANDE de France qui a salué la présence de ses pairs à l’IMA, des chefs d’Etat a reconnu le Président français qui se sont « engagés dans la lutte contre l’extrémisme, l’obscurantisme et plus particulièrement le terrorisme ». Le chef de l’Etat français a aussi félicité ses trois homologues pour leur « engagement aux côtés des peuples qui luttent pour la conquête de la liberté ».

L’exposition Trésors de l’Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar « s’attaque donc à la conception d’une pratique de la religion musulmane qui y serait moins « orthodoxe » que dans le monde arabe ». Une vision partagée par le Président Roch Marc Christian KABORE qui y voit une « belle découverte qui nous permet de voir la liaison entre le monde arabe et l’Afrique ». Selon le Président du Faso, cette façon de « magnifier la culture » peut aussi se faire en Afrique pour permettre « d’exorciser les mauvais esprits qui y planent avec l’extrémisme et le terrorisme de façon particulière qui ne sont ni l’islam, ni la vision du monde arabe ». Le chef de l’Etat burkinabè invite à des recherches pour « consolider l’apport de l’Afrique à ce type d’exposition qui consacre l’islam et le monde arabe de manière générale ».

Au cours de cette exposition, sont réunies sur 1100 mètres carrés, près de 300 œuvres, dont des pièces montrées pour la première fois en France, comme les exceptionnels manuscrits de Tombouctou.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Bayiri.com