Le ministre Clément Sawadogo : « Le journal se positionne sur un sentier d’objectivité »

108

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, était dans les locaux des Editions Sidwaya, le lundi 19 juin 2017. Après s’être imprégné du fonctionnement du journal, puis visiter les installations et équipements de l’organe de presse, il en est reparti avec le double sentiment que des efforts sont faits malgré certaines difficultés.
Présent dans les locaux des Editions Sidwaya, le lundi 19 juin 2017, le Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale (MFPTPS), Clément Sawadogo, en a profité pour visiter les installations du quotidien d’Etat. Il en est ressorti avec un sentiment double. «Premièrement, je constate tout l’effort qui est fait pour moderniser Sidwaya, le mettre au diapason des nouvelles technologies, diversifier ses produits et leur assurer une qualité vraiment indiscutable», a-t-il confié. Mais, il a déploré des difficultés pour pouvoir assurer la qualité souhaitée en raison de certaines insuffisances, soit de personnel, soit d’équipements. Clément Sawadogo s’est surtout appesanti sur la proximité de l’organe de presse au grand marché Rood Wooko. Ce qui n’est pas de nature à lui assurer un environnement de travail propice à la sérénité au travail. Pour avoir dirigé la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB) dans les années 90, le ministre a dit avoir souvenance de vieux projets dans le sens de délocaliser les médias publics vers des sites plus aptes à la production. Par ailleurs, l’hôte de «la maison commune» a dit également mesurer la délicatesse du travail du journal d’Etat. Il y a nécessairement des contraintes imputables au caractère public du journal, tout comme la nécessité d’assurer sa mission de service public de l’information à l’égard des citoyens. De son avis, le journal se positionne sur un sentier d’objectivité qui ne complique pas davantage le travail des institutions publiques, tout en permettant l’expression citoyenne, la critique utile et les propositions qui peuvent améliorer l’action publique. «En tout état de cause, on peut se réjouir des résultats qui sont atteints par le fait du sens de l’initiative, de l’innovation et du dévouement du personnel de la maison. Et dans l’ensemble, je considère que le journal fait bien son travail», a-t-il reconnu. Sa visite l’a conduit dans les salles de rédaction du quotidien, du service Internet et de Sidwaya sport ainsi que dans la section photo et dans la salle des archives du «journal de tous les Burkinabè». Dans ce dernier service, le ministre a découvert le projet de numérisation des archives du journal, ce qu’il a félicité.
Fabé Mamadou OUATTARA


Dans le livre d’or des Editions Sidwaya :
La visite de ce jour 19 juin 2017 m’offre l’agréable occasion de redécouvrir la maison Sidwaya dans ses récents jours et sous un visage nouveau. On se rend compte de l’effort quelquefois surhumain que les travailleurs font pour assurer la parution du journal au quotidien, cela dans un contexte concurrentiel qui exige une qualité indiscutable tant du contenu des articles que de la forme du journal.
Félicitations à Mr le Directeur Général, à son équipe et à l’ensemble du personnel qui se bat. J’ai été également émerveillé par les nouveaux produits de Sidwaya qui font en particulier usage des NTIC comme le journal en ligne et Sidwaya mobile.
Bon vent à Sidwaya et encore merci de votre accueil chaleureux !
Clément P. SAWADOGO, 
Ministre de la Fonction Publique, 
du Travail et de la Protection Social

sidwaya.bf