Le corps morcelé d’un Chinois retrouvé sur le chantier d’une usine forestière

23
Forêt Communautaire

Encore une découverte macabre au Gabon. Cette fois, ce sont les employés d’une usine forestière située à quelques encablures de Kango (90 km de Libreville) qui en ont fait la découverte. Une vision d’horreur aux allures d’accident de travail qui a mal tourné. Suicide ou homicide, toujours est-il que l’on comprend mal pourquoi ce sujet asiatique était vêtue d’une tenue militaire sur les lieux du drame. S’agit-il d’une tenue factice ? Seule l’enquête ouverte nous le dira.

Les activités industrielles au sein des usines appartenant à des opérateurs économiques étrangers de notre pays observent-ils les règles de sécurité ? L’on serait en droit de se poser cette question au regard de la découverte macabre faite hier dans une usine forestière chinoise établie à Kango.

Sans qu’on ne sache trop comment, des photographies apparemment prises au moment de ladite découverte et relayées à travers les réseaux sociaux font état d’une victime de race blanche, précisément asiatique, identifiée comme un employé de nationalité chinoise exerçant au sein de ladite entreprise qui ne nous a pas été révélée, son identité, encore moins !

Ces mêmes images illustrent l’engin incriminé, le type de travaux effectués par le bull ainsi que les restes de la dépouille dont le corps se trouve quelque peu morcelé au niveau des membres supérieurs. On peut également constater le visage écrabouillé de la victime sur son faciès droit.

Pour l’heure, la brigade territoriale de Kango s’est saisie de cette affaire et a aussitôt ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.’

Source : Camerounweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici