Le Commandant de la Force Barkhane aux terroristes : « Ce n’est pas terminé »

42

Le Général François-Xavier Le Pellotier de Woillemont a été reçu en audience par le Président du Faso ce 2 mai 2017. A cette occasion, il est revenu sur l’opération « Bayard » dans la forêt de Foulsaré au Mali.

L’opération « Bayard » le 29 avril a permis de « neutraliser » une vingtaine de terroristes à Foulsaré, à la frontière entre le Burkina et le Mali, a affirmé le commandement de la force française Barkhane. C’est dans cette forêt que se trouveraient les membres du groupe Ansarul Islam, dirigé par Malam Ibrahim et qui a commis de nombreuses attaques contre le Burkina.

Reçu en audience ce mardi par le Président burkinabè, le Général François-Xavier Le Pellotier de Woillemont, commandant de cette force, est revenu, à sa sortie, sur cette opération. Il a indiqué qu’elle « s’inscrit dans une suite d’opérations qu’on mène dans une zone où nous savons que les terroristes viennent se réfugier, la forêt de Foulsaré », selon un communiqué de la Présidence du Faso.

Le Général explique que le combat contre le terrorisme  est perpétuel. « La lutte contre le terrorisme est une œuvre de longue haleine. Et qu’il faut venir et revenir et ensuite laisser une présence permanente », a-t-il déclaré. En attendant, l’opération à Foulsaré a été jugé « positif », surtout après l’appréciation des populations. « Le signe le plus positif pour nous c’est qu’on a des retours des populations qui disent merci. Vous avez traité les terroristes. Pour nous c’est vraiment cela notre réussite », a-t-il indiqué.

Mais ce n’est pas fini. Le commandant de la force Barkhane a laissé entendre que la traque des terroristes continue. « Je peux dire aux terroristes que ce n’est pas terminé », a-t-il terminé.

Burkina24

Burkina24.com