Le Burkina lutte contre l’alcool au volant

88

Le gouvernement burkinabè a adopté jeudi en Conseil des ministres un décret définissant les taux maxima d’alcoolémie autorisés en conduite automobile au Burkina Faso et rendant obligatoire l’installation d’éthylotests dans les gares routières de voyageurs.

Selon un communiqué du Conseil des ministres rendu public vendredi, l’adoption de ce décret vise à réduire les accidents de la route par le renforcement du cadre réglementaire sur l’alcool au volant.

Le Conseil a instruit les ministres en charge des questions de la sécurité routière de prendre les dispositions idoines pour une vulgarisation et l’application des textes déjà adoptés afin de réduire de façon significative les pertes en vies humaines liées aux accidents de la circulation routière.

L’augmentation du nombre des accidents de la circulation au Burkina Faso a pour origine, selon les spécialistes, l’excès de vitesse combiné au mauvais état des routes.

Déjà en décembre 2016, le ministère burkinabè en charge des Transports et de la Sécurité routière avait rappelé aux transporteurs routiers qu’ils ont l’obligation de disposer de limiteur de vitesse à bord des véhicules de transport en commun, afin de minimiser les risques d’accidents.

Bayiri.com