L’appel au dialogue de Nelson Chamissa au Zimbabwe

20

Le chef de file de l’opposition s’est exprimé mardi 23 octobre. Candidat malheureux à la présidentielle de juillet dernier face au président Emmerson Mnangagwa, Nelson Chamissa propose un dialogue national.
Nelson Chamisa part d’un constat : les dysfonctionnements dans la société sont nombreux, l’économie va au plus mal, le système hospitalier traverse une crise profonde.

« Nous ne pouvons pas parler en permanence d’élection, nous devons nous consacrer au développement de notre pays », reconnait le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 juillet dernier.

Dans cet état d’esprit, l’opposant préconise un dialogue politique, afin de participer à la résolution des crises du pays. « Nous avons besoin d’une autorité transitoire nationale », affirme-t-il, sans pour autant donner davantage de détails sur cette entité.

L’opposant, qui affirme avoir consulté des responsables religieux également ouverts au dialogue, réclame des réformes constitutionnelles, une meilleure implication des citoyens et de la société civile sur les questions de développement.

Ces déclarations interviennent dans un contexte tendu, marqué par une inflation continue, des pénuries de carburant et de médicaments, notamment liées au manque de devises.

CamerounWeb.com