La mairie de Ouagadougou lance la campagne de curage des caniveaux

59

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, a lancé la campagne de curage des caniveaux de la capitale, le samedi 8 avril 2017 dans l’arrondissement n°2 de Ouagadougou.

Le secteur n°9 de l’arrondissement n°2 de Ouagadougou a été, le samedi 8 avril 2017, le lieu de convergence des jeunes du projet Haute intensité de mains d’œuvre (HIMO), des femmes de la Brigade verte, des autorités municipales, de la population dudit arrondissement, etc. Et pour cause, le lancement des travaux de curage des caniveaux de la ville de Ouagadougou en vue de prévenir les inondations et lutter contre les maladies telles que le paludisme. C’est le maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, qui a présidé le lancement officiel de cette campagne de curage de 480 000 mètres linéaires de caniveaux, soit 480 kilomètres. Selon lui, l’opération va minimiser les risques d’inondations et améliorer le cadre de vie des populations par le curage des ouvrages de drainage obstrués. Le maire de la ville de Ouagadougou, a aussi signifié que le choix du canal qui traverse l’arrondissement n°2 pour le lancement des travaux de curage n’est pas fortuit. «Ce canal est le principal exutoire de la ville de Ouagadougou qui est bouché. Près de 80% des eaux y passent pour se jeter dans le barrage n°2», a-t-il soutenu. Pour le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dieudonné Maurice Bonanet, représentant le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, son département va apporter un soutien matériel et technique à cette campagne qu’il qualifie d’action citoyenne. «Nous avons des brigades de travaux publics dans le cadre de la mise en œuvre de cette opération», a-t-il assuré. Du reste, le ministre Bonanet a souligné que des actions de viabilisation ont été entamées dans un certain nombre de quartiers de Ouagadougou (rechargement de certaines voies, l’ouverture des grands et petits caniveaux, etc.). La campagne d’assainissement des canaux d’évacuation va permettre également, de l’avis du bourgmestre, de sensibiliser et de conscientiser les populations, de préserver l’environnement et de réduire les cas de paludisme. Des difficultés rencontrées habituellement par la commune dans les opérations d’assainissement, le  maire Béouindé n’en a pas fait l’économie. Il s’agit, entre autres, de la transformation des canaux d’écoulement en dépotoirs, d’évacuation des eaux usées par les riverains, d’érection de kiosques et de boutiques sur les caniveaux, leur obstruction par des déchets et l’insuffisance des moyens matériels et logistiques. A en croire le ministre en charge de l’urbanisme, depuis la saison pluvieuse dernière, la sensibilisation se poursuit auprès de tous les acteurs pour qu’ils aient un comportement plus citoyen. «Avec l’engagement des populations, les objectifs fixés vont être atteints», s’est-il convaincu. A l’issue de trois mois de travaux, soit du 8 avril au 8 juillet 2017, l’ensemble des caniveaux de la ville de Ouagadougou devrait être nettoyé et les populations se seraient approprié cette initiative communale d’assainissement.

Boukary BONKOUNGOU
[email protected]

sidwaya.bf