La Coopération japonaise veut accélérer le processus

65

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma et les responsables de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont visité dans l’après-midi, du lundi 15 mai 2017, à Ouagadougou, la Rocade Sud-est ou Boulevard des Tansoba. L’ensemble des points critiques constatés feront l’objet d’un traitement spécial, avec du bitume amélioré.

Dans le cadre de l’évaluation du projet de renforcement et de réhabilitation de la Rocade Sud-est de Ouagadougou, une mission de la Coopération japonaise venue de Tokyo séjourne au pays des Hommes intègres. Accompagnée du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, la délégation a visité, le lundi 15 mai 2017, le boulevard des Tansoba situé entre l’échangeur de Ouaga 2000 et celui de l’Est. La Rocade Sud-est, est un projet qui sera financé par la JICA à hauteur de plus de 20 milliards de F CFA et les ‘’missionnaires’’ ont tenu à parcourir l’ensemble du tronçon d’une longueur de 6 km. En effet, ils ont marqué des haltes à certains endroits et ont constaté de visu, les insuffisances et les dégradations de la voie, qui nécessitent des interventions « rapides ». La route a été construite depuis 1990, selon la directrice générale de la normalisation et des études techniques, Aïcha Nabaré. Elle a révélé aux bailleurs de fonds, que bien que la couche de revêtement ait été recyclée, la voie ne faisait que se dégradée et cela est dû, à l’en croire, à la surcharge des véhicules. A l’entendre, au moment de la réalisation, le trafic, les caniveaux et l’assainissement n’étaient pas pris en compte car la zone n’était pas assez habitée. Il faut à présent, à son avis, tenir compte de tous ces paramètres et reprendre la structure complète, construire une piste cyclable de 3,5 mètres et un trottoir de deux mètres pour les piétons. « L’application du règlement 14 de l’UEMOA va nous permettre également de réguler le poids des véhicules et avec l’appui de la JICA, nous espérons avoir une route bien assainie d’ici à 2020 », a-t-elle noté.

L’élargissement de la voie prévu

Embouchant la même trompette, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma a signifié que sur ce tronçon, il est prévu une réhabilitation complète avec des voies de contre-allées. « Il y aura un élargissement de la route et un renforcement de la structure de la chaussée. Ce qui va nous donner une route toute neuve, plus solide, car nous sommes intervenus sur cette Rocade à seulement un milliard de F CFA, pour un projet global qui vaut 20 milliards de F CFA », a-t-il détaillé. Par rapport à ce montant, le ministre a précisé que c’est une intervention provisoire qui a été faite et la visite de la mission sur le terrain s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet final. « Nous avons expliqué à la délégation, qu’il est souhaitable que ce projet aboutisse promptement, au bonheur des usagers de la route et de la population de Ouagadougou », a-t-il ajouté. Au regard des points critiques relevés, le chef de division de l’équipe de l’étude préparatoire, Hiroyuki Ogino a indiqué que le besoin est pressant et dans le cadre de ce projet, la Coopération japonaise mettra tout en œuvre pour que le démarrage des activités soit effectif dans un bref délai. « La collaboration de la partie Burkina Faso revêt d’une grande importance dans le cadre de cette mission et nous allons discuter ensemble pour que la finalisation du projet soit à la hauteur des attentes des populations », a convenu M. Ogino. Quant au début du démarrage des travaux, la mission a rassuré que tout sera mis en œuvre pour que le processus soit accéléré.

Afsétou SAWADOGO

Bayiri.com