Kaya : Le Temple Emmanuel de Ouaga solidaire des déplacés internes

127

ECOUTER

L’église locale du Temple Emmanuel de la cité 1200 logements de Ouagadougou a, à travers son Comité de gestion de l’assistance humanitaire (COGAH), témoigné sa solidarité à l’endroit des personnes déplacées internes de Kaya. Elle a fait un don de vivres composés de 300 sacs de 25 Kg de riz au conseil régional des Assemblées de Dieu de Kaya.

Depuis l’apparition du coronavirus au Burkina Faso, les actions de solidarité au profit des personnes déplacées internes qui ont fui l’insécurité se font de plus en plus rares. Sensible à la situation de détresse dans laquelle vivent ces milliers de victimes des attaques terroristes, les membres du Temple Emmanuel ont laissé parler leur cœur.

Ils ont offert 300 sacs de 25 Kg de riz au conseil régional des églises Assemblées de Dieu (AD) de Kaya. Le pasteur Emmanuel Kaboré, chef de la délégation du Temple Emmanuel, a expliqué que l’initiative répond aux missions de l’église qui, en plus de l’évangélisation, réalise des actions de promotion du bien-être des populations sans distinction de religion, de race et d’ethnie.

A l’écouter, le don est destiné aux personnes déplacées internes en situation de vulnérabilité sans distinction de religion, notamment les veuves, les femmes enceintes, les personnes vivant avec un handicap et les ménages avec des enfants en bas âge.

Lire aussi 👉Déplacés internes : Le cri du cœur du maire de Kaya

Les bénéficiaires ont, par la voix du pasteur Théodore Sawadogo, président du conseil régional des églises AD de Kaya, exprimé leur reconnaissance aux donateurs. « Ce don vient à point nommé, car nous rencontrons beaucoup de difficultés pour soulager la souffrance des chrétiens et des non chrétiens en situation de déplacement qui viennent vers nous pour solliciter de l’aide », a-t-il indiqué.

Il a relaté que le comité d’assistance humanitaire des églises AD de Kaya a recensé plus de 6 000 personnes déplacées internes issues de 1 070 ménages. Ainsi, parmi ces populations qui ont fui les attaques terroristes, on note 99 pasteurs et leurs familles.

Concernant les difficultés auxquelles font face les déplacés internes, le président du conseil régional des églises AD est revenu sur le manque de logements et d’assistance alimentaire.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici