Karaté do : Le Burkina remporte le championnat d’Afrique zone 3 chez les jeunes

41

La salle des arts martiaux de l’Institut des Sciences du Sport et du Développement Humain (ISSDH) a abrité le vendredi 20 et le samedi 21 avril 2018, le championnat d’Afrique zone 3 de Karaté do. Le Burkina a remporté 29 médailles pour 12 en or, six en argent et onze en bronze.

Selon les organisateurs, le niveau du Karaté do progresse dans la zone 3

Le Karaté do à la relance au Burkina Faso après près d’une dizaine années de crise. Dans cette lancée, la Fédération burkinabè de Karaté do a arbitré le Tournoi international de karaté de la zone 3 (TIKZOZNE 3) reconnu désormais par sa nouvelle appellation Championnat d’Afrique de Karaté do de la zone 3. Le pays hôte déjà vainqueur en 2017 à Cotonou au Bénin a conservé son titre en remportant 29 médailles (12 en or, 6 en argent, 11 en bronze).

La clôture de la compétition qui a duré deux jours est intervenue le samedi 21 avril 2018 à la salle des arts martiaux de l’ l’Institut des Sciences du Sport et du Développement Humain (ISSDH).

En kata individuel chez les moins de 21 ans, Bernice Sawadogo a offert la médaille d’or au Burkina Faso devant Adamou Issoufou du Niger et Jospin Lokossou du Bénin. Nérimé Koné de la Côte d’Ivoire a pris la 4e place. Chez les moins de 17 ans, Salif Savadogo du Burkina Faso est arrivé en tête devant Abdoulaziz Bachirou du Niger et Brice Koulinta du Togo et Aaron Tobossou du Bénin.

Dans le kata en équipe fille, le Burkina Faso a pris la 2e place face au Bénin tandis que la Côte d’Ivoire a pris la 3e place. Chez les garçons par contre, c’est le Burkina Faso qui s’est imposé devant la Côte d’Ivoire et le Niger.

En Kumité individuel (U21), Barry Rainatou a pris la 3e place. C’est le Bénin par l’entremise de Cherstine Kodo qui a remporté la compétition devant Faloumou Yaou du Niger. Chez les moins de 20 et moins de 76 kg, Ange Béhanzin du Bénin a battu Joseph Bebané du Burkina. Clément Koudjega (Togo) a pris la 3e place devant Abdoulaziz Tahirouz du Niger.

« Je dois garder la tête froide car la zone c’est bien mais à partir de maintenant, le cap c’est sur Kigali en août car  l’objectif c’est partir avec 10 à 15 compétitions, trois arbitres continentaux et des coaches pour défier le continent africain et international », a indiqué Omar Yugo.

Le Burkina Faso devance au classement, le Niger (27 médailles pour  8 en or, 10 en argent et 9 en bronze), le Bénin (20 médailles pour 6 en or, 5 en argent et 9 en  bronze), la Côte d’Ivoire (13 médailles pour  2 en or, 7 en argent, 4 en bronze) et le Togo (11 médailles pour 2 en or, 2 en argent et 7 en bronze.

Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou et le ministre des infrastructures Éric Bougouma, co-parrain, ont assisté aux finales.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Burkina24.com