Kadiogo : Exercice de redevabilité d’élus du MPP

24

Une délégation des élus nationaux du Kadiogo et ceux de la liste nationale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir,  étaient à Koubri et Komsilga le samedi 12 août 2017 pour rendre compte de leurs actions au sein de l’Assemblée nationale.

Le samedi 12 août 2017, les députés, élus de la province du Kadiogo et ceux de la liste nationale vivant au Kadiogo, du MPP,  étaient face aux populations de Koubri et Komsilga. Ils ont allés faire le bilan de leurs travaux à l’hémicycle. Notamment les lois votées, les résolutions adoptées et expliqué le rôle du député à leurs militants et à la population. Ils ont profité de l’occasion pour parler de la vie du parti.

 « C’est un devoir pour nous de rendre compte aux populations qui nous ont permis d’être à l’Assemblée», a expliqué Jean Paul Tapsoba, élu du Kadiogo. Il ajoute qu’ils sont venus remercier l’ensemble de leurs militants et la population du Kadiogo. Et ensuite leur parler des différentes lois majeures qu’ils ont votées à l’Assemblée, notamment celles sur les PPP (partenariat public privé), sur les forces armées, sur la commande publique, et la modification de la loi sur la Haute cour de justice.

Selon Alassane Sakandé, chef de la délégation, cela était une attente de la population car, dit-il, «il y avait de l’engouement partout où nous sommes passés ». La délégation a également rencontré des élus locaux. « Vu qu’on est en hivernage, il est difficile de rencontrer toute la population au niveau du chef-lieu de la commune pour une communication. Après la rencontre,  les structures de relais du parti vont repartir à la base pour donner l’information », a expliqué le député.

Quant au maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé, présent à Komsilga,  il a indiqué, parlant des élus locaux et nationaux, que « nous avons un devoir de redevabilité envers les populations qui nous ont porté cette charge. Il est tout à fait normal que nous puissions communiquer avec les populations pour leur donner l’information juste sur tout ce qui se passe dans l’hémicycle et dans les conseils municipaux. C’est un début de collaboration entre les élus locaux et les élus nationaux. La rencontre nous renforce et nous interpelle dans notre devoir de redevabilité ».   

Aimé KPODA (Stagiaire)

Burkina24

Burkina24.com