Journée des tirailleurs africains : Hommage au soldat voltaïque

30

Rendre hommage à ceux qui ont contribué à la libération de la France. C’est un devoir de mémoire pour les autorités burkinabè. Ce jeudi 17 octobre 2019, anciens combattants, forces de défense et de sécurité se sont rencontrés à Ouagadougou pour rendre hommage au soldat voltaïque. C’était en présence du ministre de la défense nationale et des anciens combattants.

Le 15 août de chaque année, la France célèbre la journée des tirailleurs africains. Les pays africains, eux, célèbrent officiellement cette journée les 23 août depuis 2004. Une journée qui a été initiée par l’ancien président du Sénégal Abdoulaye Wade. Le choix du 23 août n’est pas anodin, selon Pascal Sawadogo, délégué des anciens combattants, ancien militaire. « Cette journée correspond à la libération de la ville de Toulon en France par le 6e Régiment des Terrains Sénégalais (RTS) ». a-t-il expliqué.

La participation des Voltaïques a été très salutaire pour la France, selon Paul Tondé, président de l’Association unique des anciens combattants, anciens militaires, veuves, orphelins et victimes de guerre (AUACAMVOVG), car dit-il « les gens se sont battus avec bravoure, beaucoup ont perdu la vie, d’autres ont été faits prisonniers, d’autres ont perdu les membres et c’est ainsi qu’ensemble, avec les Français, ils ont réussi à libérer la France ».

Un million de FCFA pour soutenir les FDS

« Le soldat voltaïque a manifesté sa bravoure sur tous les fronts où il a été appelé à servir, dans les différentes guerres et dans les différentes campagnes », a affirmé Chérif Sy, ministre de la défense nationale et des anciens combattants. Pour lui, il est important de lui rendre hommage à travers cette journée.

L’association unique des anciens combattants, anciens militaires, veuves, orphelins et victimes de guerre, pour marquer son soutien aux éléments des forces de défense et de sécurité, a mobilisé la somme d’un million de FCFA qu’elle a remise au ministre de la défense nationale et des anciens combattants.

Au cours de la cérémonie, un cérémonial de dépôt de gerbe de fleur a été faite.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)
Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici