JMC 2017 : Les enfants n’ont pas été oubliés

106

Les Journées musicales de Carthage, dans leur quatrième édition, ont pensé aux enfants et à tous les enfants tunisiens sans distinction de condition sociale, ni physique. Ils ont été conviés à des activités musicales et théâtrale avec pour thème les droits des enfants et à un concours nommé « Enfant créateur».

Les activités des enfants en marge des Journées musicales de Carthage ont commencé avec la représentation d’une pièce théâtrale rythmée de chants et de danse. Ce projet didactique voulu par le ministère des affaires culturelles a rassemblé une quarantaine d’enfants sans distinction quelconque.

« Il y a quelques-uns qui sont sourds mais ils s’expriment avec des gestes, des handicapés physiques. L’objectif est de faire comprendre aux enfants qu’ils sont tous égaux », explique Béchir Lakkani, metteur en scène du projet des enfants.

Pour réussir le projet, Béchir s’est référé à la convention des droits de l’enfant afin de scénariser des articles.

« Ces enfants  dont la plupart vient du ghetto, des villages, on les a éduqués pendant toute une année aux droits des enfants pour qu’ils puissent les assimiler et les porter à la face du pays et du monde et toucher le cœur de ces adultes », souligne-t-il.

Les JMC ont permis à la fois aux enfants de se distraire et d’apprendre la culture à travers le concours « Enfant créateur ».

Les enfants ont rivalisé en chant et au jeu des instruments musicaux de leur choix.

Revelyn SOME

Burkina24

Burkina24.com