Jeu de dame : Mahamadi Yigo champion 2018

112

La Fédération burkinabè de jeu de dame a organisé son championnat national saison 2018 du 9 au 19 août 2018 à Ouagadougou. A l’issue de ces dix jours de compétition, c’est Mahamadi Yigo, enseignant des lycées et collèges, qui remporte le titre.

Jeu de dame : Mahamadi Yigo champion 2018
Mahamadi Yigo (centre) sera le damiste à battre l’année prochaine

Le meilleur joueur de dame au Burkina Faso est connu. Il s’est agi de Mahamadi Yigo. Cet enseignant des lycées et collège est arrivé en tête de la catégorie suprême du championnat national après 10 jours de compétition. Il s’impose en totalisant 13 points devant Michael Kam et Abdoulaye Ouédraogo, le président de la Fédération burkinabè de jeu de dame. Pourtant, le nouveau champion du Burkina était 3e en 2015 du championnat national troisième division, 3e ex en 2016, 4e du championnat national de deuxième division en 2017 avant de s’imposer comme champion de la D1 (catégorie nationale) en 2018. Une trajectoire victorieuse qu’a su construire le nouveau champion en se documentant.

La stratégie du nouveau champion

« C’était difficile. J’ai étudié beaucoup les documents de jeu de dame, j’ai étudié les systèmes de jeu et je me suis imprégne des techniques », confie  Mahamadi Yigo. Ces stratégies lui ont permis d’avoir une avance sur ses adversaires sur le plan théorique. Ce qui a permis de payer dans la pratique. « Je défends d’un côté et j’attaque de l’autre côté », souligne Mahamadi Yigo.

Jeu de dame : Mahamadi Yigo champion 2018
Tous les champions de la saison seront des représentants du Burkina au niveau international en fonction des moyens

La catégorie suprême du championnat national de dame s’est disputée en deux parties. Les vingt meilleurs joueurs du Burkina ont été répartis en deux groupes de dix. A l’issue de dix tours, les dix  meilleurs se sont encore retrouvés pour une phase finale qui a consacré Mahamadi Yigo champion.

Il succède à Michael Kam qui s’est classé deuxième cette année. Les deux partageaient le même nombre de points. Mais ils ont été départagés par le nombre de victoires (5 pour Yigo et 4 pour Kam). En 2016,  c’était  Soré Rahim dit « dame naba », le roi du damier en français, qui s’imposait. Le Président de la Fédération burkinabè de jeu de dame, lui-même joueur est arrivé 3e dans cette première division.

La D2 et la D3 aussi récompensées

Marc Tiéba, sixième lors d’un championnat du monde qui a regroupé de grands maîtres du domaine cette année à Abidjan, est arrivé en 4e position alors que Kouda Harold s’est classé 2e au niveau africain.

Le meilleur joueur de la deuxième division Sawadogo Oumarou  monte en première division en compagnie de Oumar Amadou (2e) et Issa Tigera (3e). Les dix meilleurs de la D2 joueront en D1 la saison prochaine.

En troisième division, le champion est Serge Sanou devant Adama Fo Traoré (2e) et Issouf Sawadogo (3e). Le Président de la Fédération burkinabè de jeu de dame Abdoulaye Ouédraogo constate que le niveau des joueurs progresse ces dernières années. « Même dans la troisième division, il y a de nouveaux talents, ne parlons pas de la deuxième division », confie Abdoulaye Ouédraogo.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com