Internet au Burkina : La 4G attendue pour 2019

33

Le Ministère du développement de l’économie numérique et des postes (MDENP) organise la deuxième session 2018 de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Il s’agit d’examiner et de valider les performances déjà réalisées par le ministère ainsi que son plan d’action pour 2019.

Le programme présidentiel amorce son avant-dernière année de mise en œuvre et le Ministère en charge des TIC et des postes veut se donner les moyens de booster son secteur. La deuxième session du CASEM du département conduit par Hadja Ouattara/Sanon, ministre des TIC, rentre dans ce cadre.

La rencontre, a indiqué la ministre, vise à présenter le bilan des activités menées et surtout de planifier celles à venir. Hadja Ouattara/Sanon note un satisfecit général quant aux actions menées en 2018. Elle cite, entre autres, le programme Backbone national lancé en fin décembre 2017 et qui est toujours en cours de réalisation.

« Nous enregistrons un bon niveau de réalisation. Vous avez le tronçon Ouaga-Léo qui est pratiquement achevé et ça continue vers le Sud-Ouest et les autres communes de la région. Vous avez aussi le Cloud gouvernemental qui est en cours de finalisation, le projet d’appui au développement des TIC, les Conférences au Faso, les concours Génie TIC, la tenue de la 14e édition de la Semaine nationale de l’internet, les textes réglementaires qui ont été pris pour favoriser le développement du numérique au Burkina Faso », a-t-elle cité.

Bientôt la 4G au Burkina…

Il s’agit également, au cours de ce CASEM, de planifier les activités pour 2019. L’année prochaine augure de bons espoirs, selon la ministre du développement de l’économie numérique et des postes. Elle soutient que d’ici à fin 2019, compte tenu des projets évoqués, les utilisateurs de l’Internet devront avoir une meilleure qualité des communications électroniques à des coûts plus bas.

Mais, les consommateurs, prévient-elle, devront se munir de terminaux compatibles 4G afin de suivre cette nouvelle vitesse de l’internet. Hadja Ouattara/Sanon est convaincue que les TIC constituent le principal moteur de l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

« Les entreprises numériques constituent une aubaine pour l’accompagnement et la transformation structurelle de notre économie. Les chantiers du développement sur l’économie numérique et des postes du Burkina Faso sont très nombreux. Et il faut multiplier les stratégies pour avoir de bons résultats », a-t-elle déclaré. A l’issue de la rencontre, des recommandations seront formulées à même d’assurer un développement harmonieux du secteur des TIC et des postes.

Noufou KINDO

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici