Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratie

201

Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratie

Les participants à l’atelier ont, d’abord, eu droit à la restitution des résultats d’une étude sur le niveau de connaissance de la CEDEAO et ses cadres de promotion de politiques pro-pauvres et de redistribution économique équitable au Burkina. 105 citoyens (citoyens ordinaires, professionnels des médias et de la société civile) de la région du Centre ont été interrogés. Tous affirment avoir entendu parler ou appris de la CEDEAO. Par contre, seulement 33,3% des personnes interviewées disent connaitre les lois et les protocoles de l’institution sous régionale. Aussi, il ressort des disparités sur le niveau de connaissance des lois et des protocoles de la CEDEAO entre les citoyens ordinaires (15,7%), les professionnels des médias (51,6%) et ceux de la société civile (48,8%).

Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratiePour accroitre le niveau de connaissance sur la CEDEAO et notamment le Protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance, les citoyens burkinabè proposent à l’institution d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies de communication et de collaboration avec les professionnels des médias et de la société civile dans tous les pays membres. Et, l’atelier organisé par la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA), en collaboration avec le Centre national de presse Norbert Zongo et Ibis, s’inscrit dans ce cadre.

Après la restitution de l’étude sus-citée, les journalistes ont bénéficié de deux communications animées par Dr Luc Marius Ibriga, le contrôleur général d’Etat à l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), par ailleurs enseignant-chercheur en droit à l’Université Ouaga II. La première était intitulé : « La CEDEAO comme institution ; le protocole sur la bonne gouvernance et la démocratie ». La seconde communication a, quant à elle, porté sur « Les protocoles de la CEDEAO et ses cadres sur les politiques pro-pauvres et la redistribution économique ».

Projet mis en œuvre par la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest

Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratieA l’issue de ces deux communications suivies de questions-réponses, les participants ont mis en place un « groupe de contact » composé de trois journalistes pour coordonner les actions et activités à mener dans le cadre de ce projet pilote sur la promotion de la connaissance des citoyens sur le protocole de la CEDEAO et les cadres sur la bonne gouvernance et la redistribution économique équitable en Afrique de l’Ouest. Ce projet est mis en œuvre par la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA) dans quatre pays de la sous-région et vise à élever le niveau de prise de conscience des citoyens sur la CEDEAO et ses structures pertinentes qui mandatent les Etats membres à mettre en œuvre les politiques fiscales pro-pauvres et de la redistribution économique équitable dans les pays cibles. L’objectif général est de contribuer au renforcement de la bonne gouvernance, la réduction de la pauvreté et l’inégalité, aussi bien que l’amélioration des droits de l’Homme. Plus spécifiquement, il s’agira de :

Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratie relever à 60% au moins la connaissance des citoyens sur la CEDEAO et ses structures pertinentes ;
Intégration régionale : Des journalistes burkinabè à l’école de la CEDEAO et ses instruments de promotion de la démocratie atteindre au moins 10 millions de citoyens de la CEDEAO à travers la campagne médiatique à propos de la CEDEAO et ses structures qui promeuvent les politiques favorables aux pauvres.

En mettant en œuvre ce projet, la Fondation MFWA cherche à travailler avec ses partenaires nationaux dans les pays cibles dans le but de mener des activités spécifiques par pays.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lefaso.net