Insécurité au Centre-Nord : Les déplacés internes de Barsalogho reçoivent le réconfort du Cheick Ahmado Sawadogo

78
Insécurité au Centre-Nord : Les déplacés internes de Barsalogho reçoivent le réconfort du Cheick Ahmado Sawadogo

Face à la menace terroriste à laquelle la région du centre-nord est soumise depuis un certain temps, et qui a occasionné d’énormes conséquences avec des milliers de déplacés, la psychose règne toujours dans la commune de Barsalogho. Pour remonter le moral de ses frères, le cheick Ahmado Sawadogo y était le dimanche 15 septembre 2019.

Apporter son soutien et exprimer sa compassion aux personnes déplacées et aux autorités administratives, coutumières et religieuses de sa commune, suite aux attaques terroristes perpétrées depuis un certain temps dans la région du Centre-nord, dont la zone nord de Barsalogho. Tel est l’objet de la visite du natif du secteur 4 de Barsalogho, Cheick Ahmado Sawadogo, ce dimanche 15 Septembre 2019.


Accompagné d’une forte délégation de Ouagadougou, le Cheick et sa délégation ont rendu une visite de courtoisie et d’encouragement aux autorités de la commune, notamment le Commandant de la brigade de gendarmerie, le maire de la commune et le chef coutumier de Barsalogho. Pour le Naaba Guiguemdé de Barsalogho, l’initiative de leur fils est un réconfort moral pour toute la population : « C’est pendant tes moments difficiles que tu reconnais ta famille et tes vrais amis », a-t-il lancé avant d’ajouter : « Votre venue ici ce matin nous remonte le moral car nous savons que nous ne sommes pas abandonnés et nous avons de dignes fils qui se soucient de la situation de leurs parents »


Avant de se rendre à la mosquée du secteur 4, pour une prière, le Cheick et sa délégation se sont rendus au Centre d’éducation de base et non formelle (CEBNF) de Barsalogho pour une remise de dix (10) tonnes de maïs et d’un forage au maire de Barsalogho pour venir en aide aux personnes déplacés internes. Un don qui vient à point nommé au regard de l’afflux migratoire de la population.

« Le don de notre frère est venu au bon moment car à nos jours, la commune de Barsalogho accueille plus de 50 000 déplacés venus des 35 villages de la commune et de 12 villages d’autres communes telles que Dablo, Arbinda, Tongomaël et Pissila. Nous le remercions grandement », a déclaré Abdoulaye Pafadnam, maire de la commune de Barsalogho, qui avait à ces côtés l’action sociale, la police et la gendarmerie de Barsalogho.


Et pour joindre l’utile à l’agréable, le Cheick et l’ensemble de la délégation se sont rendus à la mosquée de Goudousse, secteur 4 de Barasalogho, pour implorer le Tout -puissant afin que règne la paix dans la commune, la région et partant le Burkina Faso tout entier.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO

Collaborateur Kaya

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici