Infrastructures sociales dans la Boucle du Mouhoun et les Hauts Bassins : Les promesses du Président du Faso se concrétisent à Pompoi, Boulo et Sapala

37

Le secrétariat permanent des engagements nationaux et des programmes d’urgence a procédé à la remise de sites pour la construction d’un CSPS complet à Pompoi (Balé) ainsi que de deux CEG à Boulo (Comoé)et Sapala (Nayala). Le Président du Faso concrétise ainsi les promesses du candidat Roch lors de son passage en juin 2015.

Deux ans environ après le passage du candidat du MPP, Roch Marc Christian Kaboré dans la localité (le 23 août 2015), les habitants de la commune de Pompoi (situé à 60 km de Boromo) commençaient à perdre espoir. C’est donc avec une grande joie que les populations ont accueilli la nouvelle de la construction du CSPS ce jeudi 13 avril 2017. Surtout que l’infrastructure actuelle date de 1957.

Et le secrétaire permanent des Engagements nationaux et des programmes d’urgence, Boukaré Compaoré de confier dans son intervention que le temps des actes concrets est venu. A Pompoi comme dans d’autres localités, dira-t-il, des infrastructures socioéconomiques seront érigées par les engagements nationaux pour améliorer les conditions de vie des populations.

Dans cinq mois, un CSPS flambant neuf sortira de terre et c’est l’entreprise ENTRECOM qui sera en charge des travaux sous le contrôle de l’agence ingénieurs vision (AGIV). Le coût total des travaux est estimé à 141 millions de FCFA. Après les discours, il y a eu la visite du site de l’infrastructure et une réunion technique a été organisée sur place pour permettre à l’entreprise de commencer les travaux le plus tôt possible.

Infrastructures sociales dans la Boucle du Mouhoun et les Hauts Bassins :  Les promesses du Président du Faso se concrétisent à Pompoi, Boulo et Sapala
Voici le CSPS actuel de Pompoi qui date de 1957

Après Pompoi, la délégation du secrétariat permanent des Engagements nationaux et des programmes d’urgence s’est rendue à Boulo (localité à 60 km de Banfora) pour la remise d’un site pour la construction d’un CEG. Dans ce gros village relevant du département de Tiéfora, c’était la même ferveur. Le fait remarquable était la présence du chef de canton de Karaborola, Tolé Sagnon, l’ancien secrétaire général de la CGTB. Le candidat Roch était de passage dans cette zone en juillet 2015 et avait aussi promis un CEG pour la commune de Tiéfora.

Aujourd’hui c’est chose faite. A ce propos, le secrétaire permanent  des Engagements nationaux, Boukaré Compaoré a confié qu’après la campagne, le temps de la concrétisation des promesses est là, non sans préciser que la structure qu’il dirige ne remplace pas les ministères mais vient en appui. C’est le chef de canton de Karaborola qui a traduit la joie des populations qui voient ainsi les souffrances de leurs enfants allégés puisque le CEG le plus proche était à une dizaine de kilomètres de Boulo.

Infrastructures sociales dans la Boucle du Mouhoun et les Hauts Bassins :  Les promesses du Président du Faso se concrétisent à Pompoi, Boulo et Sapala
A Pompoi, Sapala et Boulo, le secrétaire permanent des Engagements nationaux, Boukaré Compaoré a confié que le président du Faso tiendrait ses promesses

Le vendredi 14 avril 2017, c’est à Sapala (commune de Yaba dans le Nayala) que les Engagements nationaux sont allés lancer les travaux de construction du 2e CEG prévu cette année. Ici, depuis 2014 avec le processus du continuum, le CEG est sous des abris précaires et bien souvent les animaux les disputent  avec les élèves.

Infrastructures sociales dans la Boucle du Mouhoun et les Hauts Bassins :  Les promesses du Président du Faso se concrétisent à Pompoi, Boulo et Sapala
Le chef de canton de Karaborola, Tolé Sagnon a exhorté les populations de Tiefora à s’investir dans l’éducation d eleurs enfants

Les parents s’étaient donc organisés pour poser leur doléance au secrétariat permanent des Engagements nationaux  Dans cinq mois, c’est un bâtiment de 4 classes et un bloc administratif qui y seront érigés. Cerise sur le gâteau, un forage sera offert au CEG pour le bien-être des lycéens et de la population.

Les deux CEG (Boulo et Sapala) coûteront la somme totale de 109 millions de FCFA et le contrôle sera assuré par le bureau Afrique Djigui. Pour le secrétaire permanent des Engagements nationaux, la qualité des ouvrages est l’un des principes directeurs de l’institution qu’il dirige et il a invité les populations à faciliter le travail des entreprises sélectionnées.

Service communication Engagements nationaux

Burkina24.com