Indice mondial de l’innovation : Voici les pays africains les mieux cotés

98

Cornell University, l’INSEAD Business School et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ont élaboré un indice mondial de l’innovation. Dans ce classement, l’Afrique subsaharienne fait piètre figure. Heureusement que pour certains pays, les résultats sont franchement bluffants.

Selon l’Indice mondial de l’innovation (GII) dont les résultats sont connus depuis le 15 août, il en ressort de ce travail produit par Cornell University, l’INSEAD Business School et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, que 20 pays sont distingués « sur-performant » en matière d’innovation par rapport à leur niveau de développement. Au nombre de ces 20 économies, six viennent de l’Afrique subsaharienne, à savoir, le Kenya, le Mozambique, le Rwanda,  Madagascar, l’Afrique du Sud et le Malawi. A l’exception de l’Afrique du Sud, les 5 autres pays « sur-performants » issus de l’Afrique Subsaharienne se sont distingués par leur capacité d’innovation au moins trois fois au cours des huit dernières années, souligne le rapport.

Ces performances très satisfaisantes de ces 6 pays de  l’Afrique subsaharienne ne cachent pas la mauvaise performance de cette partie du continent dans le classement par région.

Elle s’en tire avec 25 points sur 100. L’Amérique du Nord est la région la plus innovante avec un score de 56/100, suivie par l’Europe avec 47/100.

Comme en 2017, l’Afrique du Sud tire le peloton des innovateurs africains, (58e du classement mondial), suivie de Maurice (75e), du Kenya (78e), du Botswana (91e), de la Tanzanie (92e), de la Namibie (93e), du Rwanda (99e) et du Sénégal (100e). Le Kenya (+ 2 places), la Tanzanie (+ 4 places) et la Namibie (+ 4 places) ont amélioré leur classement GII par rapport à 2017. Quant au Rwanda et au Sénégal, ils restent stables.  Contrairement à l’Afrique du Sud, à l’Île Maurice et au Botswana qui perdent des positions.

Les 16 autres économies de la région se situent à des rangs inférieurs à 100. Neuf d’entre elles n’ont progressé depuis 2017 : Madagascar (de la 111e à la 106e place), le Cameroun (de la 117e à la 111e), le Mali (de la 118e à la 112e), le Zimbabwe (de la 121e à la 113e place), le Malawi (de la 115e à la 114e), le Nigeria (de la 119e à la 118e), la Guinée (de la 126e à la 119e), la Zambie (de la 124 à la 120e) et le Niger (de la 123e à la 122e).

Sur les dix pays ayant le moins de succès en matière d’innovation, huit sont situés en Afrique subsaharienne. Il s’agit notamment du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Niger, du Nigéria, du Togo et de la Zambie, précisant que les deux autres pays les moins performants sont la Bolivie et le Yémen. Le rapport a inclus 29 pays africains en tout.

Il en ressort, selon les auteurs de cette étude qu’au plan mondial, l’écart en matière d’innovation reste énorme entre les économies des pays développés et les pays du tiers monde.

« L’indice mondial de l’innovation 2018 contient des indicateurs détaillés sur les résultats en matière d’innovation de 126 pays. Ces 80 indicateurs adoptent une vision large de l’innovation et couvrent notamment l’environnement politique, l’éducation, l’infrastructure et le perfectionnement des entreprises » expliquent les organisations rédactrices de ce rapport.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                               

Burkina24                                                                                                                                                                     

Source : Jeune Afrique

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com