Hypertension artérielle : un problème de santé publique qui gagne du terrain

500
Hypertension artérielle : un problème de santé publique qui gagne du terrain

Le 17 mai de chaque année a été décrété par l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), journée mondiale contre l’hypertension artérielle. Au regard des statistiques sanitaires, cette pathologie touche de nos jours une grande frange de la population, surtout les jeunes des pays en voie de développement. Au centre hospitalier régional de Gaoua (CHR), comme dans les autres formations sanitaires du Burkina Faso l’hypertension artérielle demeure un motif très fréquent de consultation de médecine générale.

L’hypertension artérielle est une augmentation de la pression du sang à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Cette pression est mesurée à l’aide d’un tensiomètre. Elle se manifeste généralement par des maux de tête, des vertiges, des besoins fréquents d’uriner, des saignements de nez. Au regard de la fréquence des consultations dues à cette pathologie ; elle est devenue un problème de santé publique surtout dans les pays en voie de développement, nous confie le docteur Compaoré Souleymane, médecin généraliste au service des urgences médicales du centre hospitalier régional de Gaoua.

La tranche d’âge la plus exposée était les sujets âgés, à partir de 40 ans parce que les artères deviennent moins élastiques d’où la survenue de l’hypertension artérielle. Mais fort est de constater de nos jours que beaucoup de sujets jeunes développent cette pathologie, s’inquiète docteur Compaoré.

Les causes de l’hypertension artérielle

Les causes sont multiples de l’avis du spécialiste. Il s’agit entre autre de l’automédication avec la consommation de certains anti-inflammatoires (Diclofenac, Ibuprofène, Aceclofenac, etc), les corticoïdes utilisés pour la dépigmentation, les excitants (cigarettes, thé), les drogues consommées sous diverses formes, l’abus de certains médicaments tels que le tramadol, les liqueurs.

Tous ces produits augmentent la tension artérielle. En plus de ces produits, il existe d’autres facteurs favorisants de l’hypertension artérielle. Parmi ceux-ci figurent le stress permanent lié à un environnement de travail défavorable et d’autres difficultés de la vie courante. « La situation est critique, parce que deux patients sur dix reçus en consultation de médecine générale présentent des signes de l’hypertension artérielle, souvent associés à la maladie qui les amène à consulter », regrette docteur Compaoré.

Comment éviter l’hypertension artérielle ?

Pour avoir une bonne tension, il est recommandé par les spécialistes de la santé un certain nombre de mesures. Deux volets sont à prendre en compte : les mesures hygiéno-diététiques, le plus important qui dépend du malade et le volet médicamenteux qui est du ressort du clinicien au cas où le patient présente une tension élevée. Pour le premier volet, docteur Compaoré Souleymane conseille d’avoir une alimentation saine et équilibrée, consommer des fruits et légumes, et modérer la consommation de sel, du sucre, du gras.

En outre, la sédentarité fréquente est à éviter. Et pour cela la pratique régulière du sport est fortement recommandé (30 minutes par jour, ou une heure trois fois par semaine de marche, jogging, vélo, etc.). Quant au stress docteur Compaoré recommande aux employeurs de travailler à offrir un climat de travail paisible à leurs employés.

Boubacar TARNAGDA

Légende

1-Docteur Souleymane Compaoré-médecin généraliste au service des urgences médicales du CHR de Gaoua

2-Urgences Médicales du CHR de Gaoua

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici