Hôpital du district de Bogodogo (ex CMA secteur 30) : la police municipale déguerpit les commerçants installés aux alentours

418

La police municipale a procédé mercredi matin à une opération de déguerpissement des commerçants installés le long de l’hôpital du district de Bogodogo (ex CMA secteur 30), a constaté un journaliste de radio Oméga.

Cette opération à en croire le contrôleur de la police municipale Paulin Kaboré, vise à faire appliquer la réglementation en ce qui concerne les installations autour du district de Bogodogo : « Les installations sont à même le mur alors qu’en matière de règlementation il faut au minimum 400 mètres. Alors nous ne faisons qu’appliquer la réglementation en ce qui concerne les installations. »

Le gérant du restaurant « les grâces» Isidore Konan dénonce un abus d’autorité : « Nous avons l’autorisation d’occuper cet espace. Eux-mêmes ils sont passés ici prendre une copie du papier. Et ce matin, ils sont revenus commencer à tout détruire. Quand je suis arrivé, je leur ai présenté le papier, ils m’ont qu’ils ont reçu l’ordre de détruire. La directrice a pourtant dit lors d’un entretien avec nous qu’on n’est pas concerné de ce déguerpissement. Elle a dit que ce sont ceux qui exercent en face de l’hôpital qui sont concernés ».

Selon le contrôleur de la police municipale Paulin Kaboré, ces autorisations ne sont pas conformes et ils ont été prévenus du déguerpissement : « Nous les avons reçus au commissariat et nous leur avons donné un délai, délai d’ailleurs qui a été prolongé d’une semaine. Ceux qui disent qu’ils sont surpris, nous leur laissons la liberté de dire ce qu’ils veulent. »

« Nous sommes dans le dynamisme de mettre fin à la récréation et tous ceux qui sont installés de façon anormale dans la ville de Ouagadougou, nous leur ferons partir, il faut que le citoyen se sente en sécurité où qu’il se trouve.  » a ajouté Paulin Kaboré.

Mohamed NAKANABO

Omegabf.net