Hôpital de district de Bogodogo : ECOBANK-Burkina offre du matériel médico-technique

99

Le groupe ECOBANK-Burkina a remis du matériel médico-technique d’une valeur de 9 millions de F CFA  à l’hôpital de district de Bogodogo, le vendredi 7 mars 2017, à Ouagadougou.

Dans le souci de contribuer à une meilleure prise en charge sanitaire des femmes et des enfants, le groupe ECOBANK-Burkina a apporté un soutien matériel à l’hôpital du district de Bogodogo. En effet,  la banque panafricaine  a fait don d’un matériel médico-technique d’un coût de 9 millions de F CFA,  le vendredi 7 mars 2017 à Ouagadougou, à l’hôpital. Ces équipements sont  composés, de quatre tables d’accouchement, quatre pèse-bébés électriques, un moniteur de surveillance multi- paramètres, deux stérilisateurs à réglage électronique de 120 litres, deux stérilisateurs à réglage électronique de 60 litres, 20 mille gants ordinaires, 5000 gants stériles de maternité. Selon la directrice de l’hôpital de Bogodogo, Diane Kaboré, ce don  va renforcer le service technique et permettre une meilleure prise en charge des mères et des nouveau-nés. « Ces équipements vont soulager les travailleurs dans leurs tâches et permettre l’accompagnement du service gynécologique optique de reproduction », a-t-elle soutenu. Ce matériel médico-technique, a précisé Mme Kaboré, sera transféré au service pour être utilisé dans un  bref délai.  Aux dires du Président du conseil d’administration (PCA) du groupe ECOBANK-Burkina, Barthélémy Drabo, son institution s’est fixé comme objectifs, partout où il est implanté, d’apporter sa contribution à la résolution des problèmes de santé et d’éducation qui se posent aux communautés. Donc, ce don est une contribution de leur institution  dans la résolution des problèmes de santé, notamment, celle des mères et des nouveau-nés. «Nous avons assisté à des drames. Des femmes sont décédées en couche par manque d’équipements adéquats pour leur prise en charge. Nous avons assisté à l’agonie de plusieurs enfants qui n’avaient pas les matériels nécessaires à leurs soins, d’où ce don pour combler ce vide. Notre filiale a toujours apporté des dons aux structures de santé du pays », a-t-il justifié. Cette semaine ECOBANK-Burkina célèbre ses 20 ans d’activités au « pays des Hommes intègres ». « Pour une institution qui vient d’avoir 20 ans, nous mesurons toute l’ampleur de la tâche et tous les défis qui attendent une structure naissante comme la vôtre », a reconnu le PCA.

Sauver des vies

C’est pourquoi, Barthélémy Drabo a expliqué que sa structure a voulu marqué cet anniversaire en apportant son soutien afin de l’aider à bien remplir ses missions et permettre aux Burkinabè de bénéficier de soins adéquats. Pour M. Drabo, le futur de l’Afrique se fera avec des Africains en bonne santé. « Faites en bon usage. Car, il n’y a rien de plus précieux qu’une vie et n’y a point d’acte plus généreux que de sauver une vie »,  a signifié le PCA de ECOBANK-Burkina.

Awa CISSE
(Stagiaire)

sidwaya.bf