Grand marché de Ouagadougou : déguerpissement des boutiques « anarchiquement » implantées

205

La tension était à son comble ce jeudi 16 mai 2019 au grand marché de Ouagadougou suite à une opération de déguerpissement des kiosques, boutiques « anarchiquement » implantées au sein du marché. Cette opération a été menée par l’agence du développement économique urbain de la commune (ADEU) avec la police municipale de Ouagadougou.

De nombreux commerçants se sont opposés à cette opération.

Malgré la mobilisation des agents de la police municipale et les membres de la régie autonome de gestion des équipements marchants (RAGEM), la situation a pris une autre tournure.

En soutien à leurs collègues, une centaine de commerçants décide de manifester leur mécontentement. « Si nous les laissons faire, demain c’est chez nous ils viendront ramasser nos marchandises. Le marché n’appartient pas à une seule personne. C’est pour tout le monde », a expliqué Mohamed NAMBALGUE, un des manifestants.

Un soutien apprécié par les concernés, mais un peu tardif selon Zakaria OUEDRAOGO, un vendeur de lunettes. « Ils nous ont montré un trait qu’on ne doit pas dépasser. Mais nous fabriquons des meubles que nous exposons devant nos boutiques. Nous avons pris les précautions pour ne pas dépasser la ligne rouge. Mais nous n’avons pas la solution concernant la façon dont ils ramassent nos marchandises. S’ils peuvent nous aider, qu’ils le fassent. Ils sont partis avec deux de mes meubles », a-t-il indiqué.

À l’opposé de Zakaria Ouedraogo qui avoue avoir reçu l’information, sa voisine, une vendeuse de pagnes dit être surprise par l’opération. « Ils n’ont rien dit. Ils ne sont jamais venus ici nous informer d’un futur déguerpissement », a t-elle déclaré.

Pourtant, la commune de Ouagadougou et les responsables du marché, affirment avoir fait le nécessaire pour que le message passe.

« Cette opération devait en principe se tenir avant la fin de l’année 2018. Il y a plus de six mois que tout le monde est informé. On a eu des discussions avec les délégués du marché. Nous avons fait un communiqué qui a été diffusé largement pendant une semaine. L’information a été suffisamment publiée pour que tout le monde en soit informé », explique Edouard Bouda, directeur général de l’agence du développement économique urbain de la ville de Ougadougou.

Une fois déguerpis, ou iront ces commerçants ? « Il y a plusieurs marchés à Ouagadougou où ils pourraient s’installer », a t-il rétorqué. Il ajoute que l’objectif, c’est de lutter contre l’anarchie et de faciliter le travail des sapeurs-pompiers en cas d’intervention.

Après plusieurs tentatives de calmer les manifestants par le dialogue, l’équipe chargée du déguerpissement a finalement quitté les lieux aux environs de 10h.

Marina Traoré

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici