Giovanni Infantino : « Pour se qualifier à la Coupe du Monde, il faut construire des infrastructures »

78

Le Président de la Fédération internationale de football et association (FIFA) Giovanni Vincenzo Infantino dit Gianni Infantino a effectué une visite à Ouagadougou pendant laquelle il a été reçu en audience par le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, le 10 janvier 2019.

C’est aux environs de 16h30 que le président de la FIFA a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou. Après un accueil chaleureux réservé par un comité de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE) au sortir du salon d’honneur, Giovanni Vincenzo Infantino s’est rendu immédiatement à Kossyam où il a été reçu par le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Selon le patron du football  international, il a partagé les mêmes visions que le Président du Faso concernant les projets en liant notamment avec la construction d’infrastructures et la formation.

« On a augmenté les ressources financières pour toutes les fédérations,, y compris la FBF. On a augmenté à la FIFA le nombre d’équipes participant à la Coupe en doublant pratiquement le nombre d’équipes africaines, en passant 9 et demi puisqu’il y a un dernier qui a disputé les matchs de barrage. Ce qui veut dire qu’il y a plus de chances de se qualifier. Le double de chance de se qualifier en Coupe du Monde et pour pouvoir se qualifier, il faut redoubler le travail », a souligné Infantino accompagné du premier vice-président de la CAF, Constant Omari et du secrétaire général Fatma Samba Diouf Samoura.

Toutefois, une qualification à la Coupe du Monde est soumise à des conditions de l’avis du président de la FIFA. « Et pour se qualifier, il faut investir dans les infrastructures. On a en parlé avec le Président qui est du même avis. Il faut investir dans les infrastructures, dans la formation et dans le développement », insiste-t-il encore.

L’hôte de la FBF a confié qu’il s’agit de sa deuxième visite au Burkina Faso. « La dernière fois, c’était le siècle dernier en 1998 lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Ça nous fait vieux mais on est jeune. Rassurez-vous. Je reviens en tant que président de la FIFA. A l’époque, je venais en tant que passionné de football pour vivre la Coupe d’Afrique des Nations de ma vie ici au Burkina. Je reviens ici pour parler avec le chef de l’Etat et le président de la fédération de comment faire avancer le football dans ce magnifique pays qui est passionné de football », poursuit Gianni Infantino.

Dans le cadre de réalisations d’infrastructures sportives, la FIFA et la FBF ont inauguré le dispositif éclairage solaire du terrain de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) réalisé grâce à un financement de la FIFA. Un premier pas donc dans le développement des infrastructures.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Burkina24.com