Fuite d’eau à Ouaga : Les raisons

335

Toute la partie Sud de la capitale Ouagadougou court le risque d’être privée d’eau. La cause, une fuite d’eau intervenue sur la conduite d’amenée de 1 400 milimètres de diamètre dans le quartier Goudrin non loin de la station de pompage numéro 3 sise à Bendogo à l’Est de la ville.

C’est autour de 6h30 que Nestor Bamouni, conducteur de travaux de la société Sade, a été prévenu de ce qu’une panne s’est produite dans la nuit du vendredi 27 avril à samedi 28 avril 2018. Ils sont d’abord passés faire les constats autour de 7h pour ensuite procédé*er à la mobilisation des équipes pour pouvoir intervenir.

De quoi s’agit-il exactement ? « C’est ce que nous appelons panne naturelle. Il y a eu un joint qui a lâché. C’est ça qui est à l’origine de cette fuite », explique Patrice Diabri, directeur de l’exploitation à l’Office national de l’eau et de l’assainissement.

« Il y a deux conduites qui alimentent la zone Sud de Ouaga. Une conduite de 600 millimètres  et une conduite de 1 400 millimètres. Cette conduite (de 1 400 mm) alimente environ huit (08) châteaux d’eau dans la ville. C’est important. Ce sont les derniers travaux qu’on a eu à faire avec l’agrandissement de notre capacité », précise Antoine Paré, directeur régional de Ouaga.

La panne a été identifiée

Des conséquences qui en découlent. La conduite concernée qui alimente jusqu’à huit (08) châteaux d’eau couvre le quartier Dassasgho (juste après l’échangeur de l’Est) jusqu’à Rimkièta (à l’Ouest de la ville) en passant par Balkuy, Nagrin, Ouaga 2000 (côté Sud de la capaitale), Pissy.  « On perd presque la moitié de ce qu’on envoie dans la zone Sud de tout Ouagadougou », évalue le directeur de l’exploitation.

Zone Sud ? « La référence, précise  Patrice Diabri, c’est la route nationale (RN n°4) qui traverse Ouaga (pour rejoindre la RN n°1). Celle de Ouaga qui va jusqu’à Bobo. (…) Toute cette partie va sentir les effets. Ils vont sentir à la limite des coupures. Jusqu’à ce qu’on puisse rétablir la situation ». Avec cette panne, les quartiers concernés perdent ainsi « plus de 50% de ce qu’ils reçoivent ».

A l’arrivée de l’équipe de Burkina24 sur le site où a eu lieu la panne, Gandaogo Fréderic François Kaboré, directeur général nommé en conseil des ministres du 28 mars 2018, était déjà sur les lieux. « Parce que chacun son rôle », il dira brièvement s’être rendu sur les lieux  pour « encourager les équipes » de dépannage.

Fuite d’eau à Ouaga : Les raisons
Gandaogo Fréderic François Kaboré, le nouveau directeur aux côtés de l’équipe de dépannage conduite par Nestor Bamouni de la société Sade

Estimation des délais avant la fin de la réparation

L’équipe de Nestor Bamouni a constaté que c’est au niveau d’un manchon qu’il y a une fuite. Mobilisée depuis 8h30, l’équipe a commencé à intervenir. « C’est juste de démonter le manchon et de mettre un nouveau manchon à la place ». Et « d’ici 16h, on doit pouvoir remettre les installations », projette-t-il. « Il y a des impondérables », relativise le directeur de l’exploitation de l’ONEA.

Patrice Diabri donne lui un délai à titre prévisionnel. « On espère que d’ici minuit, on aura fini la réparation ». Toutefois, la fin des travaux n’implique pas une desserte en eau dans les minutes qui suivront.  « Et si on finit la réparation, il faut faire les essais. Pour que la situation revienne à la normale, ça peut atteindre vraisemblablement lundi matin ».

Oui KOETA

Burkina24


Fuite d’eau à Ouaga : Les raisons
Les riverains se servent pour le besoin des travaux qu’ils mènent et qui requièrent de l’eau en quantité suffisante

Fuite d’eau à Ouaga : Les raisons

Burkina24.com