France: elle cache la mort de sa mère pendant 23 ans pour percevoir sa retraite

44

Une retraitée marseillaise, âgée de 76 ans, soupçonnée d’avoir dissimulé la mort de sa mère pendant 23 ans pour toucher sa pension de retraite, a été entendue ces derniers jours par la police de Marseille, rapporte le journal La Provence.

Selon le quotidien régional, la septuagénaire n’aurait jamais déclaré la mort de sa mère, survenue en… 1993 ! Elle aurait ainsi empoché tous les mois 613 euros versés par la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), l’organisme en charge du versement des retraites, soit un total de 162 000 euros jusqu’à la découverte de l’escroquerie en 2015.

En voyage au Monténégro à 101 ans

Les enquêteurs de la Carsat ont mis au jour cette incroyable arnaque lors d’un contrôle mené en 2015. Les enquêteurs se sont vite rendu compte que la situation était anormale lorsque la fille de la défunte leur a assuré lors de ce contrôle que sa mère, née en 1914, se trouvait en vacances au Monténégro, « son pays d’origine », pour justifier son absence du domicile familial. Un peu troublant pour une femme âgée de 101 ans…

Dans un second temps, la fille de la défunte, voyant les ennuis se rapprocher, a produit un faux certificat de décès de sa mère, daté du 25 septembre 2015. Autant d’éléments qui ont conduit les agents de la Carsat à signaler ce dossier à la police.

Lors de son audition, mardi dernier, cette femme aurait partiellement reconnu les faits devant les policiers de la brigade de lutte contre les fraudes de la sûreté départementale. Elle fait l’objet d’une citation en direct au tribunal correctionnel pour dissimulation de décès, faux et usage de faux.

CamerounWeb.com