Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges

35
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges

L’édition 2019 du forum national des jeunes se tient à Bobo-Dioulasso du 18 au 21 septembre, sous le thème : « Rôle et responsabilité de la jeunesse dans l’édification d’une nation unie, prospère et émergente dans un contexte de lutte contre l’insécurité ». La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a eu lieu ce jeudi 19 septembre, sous la présidence du chef du gouvernement, Christophe Dabiré.

Au regard des crises socio-politiques que le pays a connues, le gouvernement a décidé en 2017, de l’organisation des Etats généraux de la jeunesse Burkina Faso sous le thème : « Quelle gouvernance pour une contribution optimale de la jeunesse au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso ? » C’est dans la perspective de renforcer et de consolider ce cadre de dialogue que le ministère de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes organise l’édition 2019 du forum national des jeunes sous le thème : « Rôle et responsabilité de la jeunesse dans l’édification d’une nation unie, prospère et émergente dans un contexte de lutte contre l’insécurité ». Cette édition est placée sous le patronage du président du Faso, Roch Kaboré.


L’objectif général de ce forum est de contribuer à instaurer et développer une culture de dialogue républicain, direct et inclusif avec les jeunes. De façon spécifique, il permettra aux jeunes, d’échanger sur leurs préoccupations, leurs attentes, leurs suggestions et de formuler des recommandations. Aussi, les participants s’accorderont sur des mesures fortes de promotion des initiatives entrepreneuriales des jeunes en vue de leur participation au développement national.

Afin de mieux échanger sur le thème avec les jeunes, il est prévu au cours des travaux, des communications introductives autour des sous-thèmes, dont l’analyse rétrospective des politiques de promotion de la jeunesse au Burkina Faso : acquis, contraintes et insuffisances ; la participation et engagement citoyen des jeunes au Burkina Faso : état des lieux et propositions de stratégies et de responsabilisation des acteurs ; l’analyse du contexte d’insécurité par les jeunes : approches de gestion participative des crises et de réponses à la montée de l’incivisme, de l’extrémisme violent et aux actes terroristes, etc.

Ainsi, à l’issue des communications, les jeunes se concerteront pour identifier leurs attentes et préoccupations, formuler des suggestions et prendre des résolutions à soumettre aux autorités. La synthèse des travaux des concertations sera reversée au rapport général du forum national qui sera soumis au président du Faso Roch Kaboré.

Alassane Bala Sakandé, parrain de l’édition 2019 du Forum

La cérémonie d’ouverture officielle des travaux a eu lieu ce jeudi 19 septembre sous la présidence du premier ministre, Christophe Dabiré et parrainée par le président de l’assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Selon le parrain, ce forum intervient dans un contexte sécuritaire marqué par la récurrence et la virulence des attaques terroristes contre le pays. C’est pourquoi, il estime que le thème de la présente rencontre trouve sa pertinence dans son exhortation au grand sens de patriotisme que chaque citoyen devrait avoir dans la situation nationale actuelle. « Aujourd’hui plus que jamais, la jeunesse est interpellée à développer des initiatives citoyennes afin de contribuer très activement à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent », a laissé entendre Bala Sakandé.

Christophe Dabiré, chef du gouvernement

Pour lui, il ne suffit pas d’exhorter la jeunesse à assumer sa part de responsabilité dans cette marche vers une société libre et prospère. « Ce serait facile de chanter à longueur de journée que la jeunesse d’un pays, c’est son avenir, sans pour autant garantir les conditions d’épanouissement de cette jeunesse. Tant que les jeunes ne seront pas libérés du carcan du chômage, point d’avenir pour une nation. Tant que des jeunes continueront de se réveiller fâchés et de se coucher déçus, l’avenir restera un vain mot », a-t-il plaidé en faveur des jeunes.


C’est pourquoi, il invite le gouvernement à définir des orientations stratégiques, ambitieuses et audacieuses pour la promotion des jeunes. Par ailleurs, il s’engage avec les députés à l’assemblée nationale, à donner une suite législative aux recommandations des jeunes issues de ce forum.

Pour le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, les jeunes représentent un facteur déterminant pour la création de richesse et de lutte contre la pauvreté. Il a affirmé l’engagement de son gouvernement à accompagner la jeunesse burkinabè à conduire des actions fortes en faveur de l’éducation et de la formation. Car il reste convaincu que ce sont les principaux canaux de leur épanouissement et du développement du Burkina Faso.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici