Foire agro-sylvo-pastorale de Komsilga : la 4è édition est internationale et empreinte de multiples innovations

48

Foire agro-sylvo-pastorale de Komsilga : la 4è édition est internationale et empreinte de multiples innovations

« Promouvoir les activités de production et de transformation des filières secteurs agricoles, pastoraux et forestier non-ligneux pour une amélioration durable des revenus des acteurs du monde rural », c’est autour de cette thématique que se tiendra l’édition 2017 de la foire de Komsilga. Une thématique qui, selon ses auteurs, « ambitionne de créer une plus-value à l’ensemble des acteurs du monde rural. » L’occasion a également été voulue, aux dires du président du comité d’organisation, Jean Victor Ouédraogo, pour interpeller les gouvernants sur le danger que constitue l’achat des vastes superficies de terres dans les communes environnantes de Ouagadougou, par des hommes d’affaires, à des fins autres que l’exploitation agricole qui profiterait mieux aux populations.

Cette foire aura pour cadre, le marché de Kienfangué qui est « le poumon économique » de la commune rurale de Komsilga (située à 15 kilomètres, à la sortie sud de Ouagadougou) dont le maire, Issouf Nikiéma rassure quant au soutien de l’exécutif local. Du 23 au 27 mai, ce grand marché abritera « plus de 400 stands » dont les animateurs seront « Plus de 600 acteurs, nationaux et internationaux, intervenant dans plusieurs filières, que sont l’élevage, la riziculture, le maraichage, l’apiculture, les cultures vivrières ». L’événement est donc désormais international. D’où la dénomination « foire internationale de Komsilga (FIKOM) ». Seront également à l’honneur au cours de la FIKOM 2017, des produits de la foresterie, ainsi que ceux de l’artisanat.

Au rythme de l’édition 2017 de la foire de Komsilga, « un espace sera aménagé pour des conférences et des causeries publiques ». Il y aura bien d’autres instances, au rang des innovations. En effet, les organisateurs de l’événement promettent des « espaces B to B » devant servir de « cadres d’échanges professionnels entre participants pour un meilleur positionnement des produits sur le marché régional, national et international », des prix (au centre de compétitions ouvertes à toutes les communes du Burkina Faso) dont celui du maire de la commune de Komsilga, celui de l’ARBF, celui de l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), des animations culturelles nocturnes intitulées « Les Nuits du Paysan ».

A noter que la foire agro-sylvo-pastorale de Komsilga, cette manifestation qui se veut un miroir pour les acteurs du monde rural à travers notamment l’accompagnement des producteurs burkinabè dans la promotion, la valorisation et la vulgarisation de leurs produits, est pilotée par l’Association pour le développement du monde rural (ADMR). Une association officiellement reconnue depuis le 27 juillet 2011, présidée par Jean Victor Ouédraogo, et dont le sens de l’engagement se rapporte essentiellement à l’instauration du « bien-être des populations des communes burkinabè ».

Paangui Parè

http://lesechosdufaso.net/foire-agro-sylvo-pastorale-de-komsilga-la-4e-edition-est-internationale-et-empreinte-de-multiples-innovations/

Lefaso.net