Filière sésame : L’interprofession plaide pour la survie de plus de 1,5 million d’acteurs

26
Filière sésame : L’interprofession plaide pour la survie de plus de 1,5 million  d’acteurs

Ce 8 août 2019 à Ouagadougou, l’interprofession sésame du Burkina Faso (Interseb) et ses partenaires ont entamé un plaidoyer pour une amélioration du cadre politique et règlementaire de la filière. Cette campagne vise l’adoption de mesures à même de soutenir les efforts de plus de 1,5 million d’acteurs recensés dans le domaine et améliorer le positionnement du sésame burkinabè sur le marché international.

Deux ménages sur trois au Burkina Faso pratiquent la culture du sésame. Son exportation, entre 2010 et 2016, a rapporté plus de 350 milliards de FCFA, faisant de la filière, le deuxième produit d’exportation agricole après le coton. Et plus d’un million et demi d’acteurs exerçant autour de cette filière ont besoin d’une amélioration du cadre politique et réglementaire pour leur survie dans la filière.

Dès lors, ces acteurs, à travers l’Interprofession sésame du Burkina Faso (Interseb) montent au créneau avec l’appui des partenaires techniques et financiers pour plaider une amélioration desdits cadre et politique règlementaires de la filière. Concrètement, ils entendent amener les pouvoirs publics à adopter des décrets et arrêtés qui vont permettre une application effective du cahier de charge du sésame à l’exportation en vue de mieux organiser le circuit de commercialisation pour le bénéfice de tous les acteurs.


A ce stade où la filière sésame souffre d’un faible accès aux crédits, aux intrants de qualité et de professionnalisme de ses acteurs, l’Interseb attend de ce plaidoyer la prise de mesures pour un bon fonctionnement de la cellule de veille, a confié Yempabou Koulidiati, premier vice-président de l’Interseb.

La cellule de veille est la structure mise en place pour interpeller les producteurs non en conformité avec les dispositions du cahier de charge. Surtout l’interprofession plaide pour la mise à sa disposition des prélèvements qui ont été faits sur les exportations du sésame, « afin que nous mettions en exécution le plan d’action sur l’amélioration de la qualité du sésame pour que nous occupions sur le marché international une autre place que celle que nous occupons actuellement », a poursuivi le premier vice-président.

Yempabou Koulidiati, pemier vice-président de l’Interseb tenant le micro

Tous les acteurs mis à contribution dans ce plaidoyer

En attendant la prise en compte des préoccupations de cette interprofession, les acteurs de la chaine de valeur du sésame sont également formés sur les techniques de plaidoyer. L’objectif à terme est de les outiller à une meilleure compréhension de la stratégie de plaidoyer et définir une feuille de route pour l’amélioration des politiques réglementaires de la filière.

Nana Aminata Touré, répresentantregional de l’organisation LWR

A cet effet, les partenaires techniques et financiers de la filière se sont joints aux acteurs pour transmettre les doléances aux pouvoirs publics. D’autant plus que cette campagne vise à accompagner l’interprofession afin d’améliorer son dialogue avec l’Etat et améliorer petit à petit le cadre réglementaire afin de booster la production et l’exploitation du sésame, a insisté Nana Aminata Touré, représentant régional de Lutheran world relief (LWR).

Mariam Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici