Fête des amoureux : Les dessous et la Saint Valentin

39

A quelques jours avant la « fête des amoureux », dit-on, communément appelée la Saint Valentin, nous avons fait le tour dans des boutiques et sites de ventes en ligne. Pour le moins que l’on puisse dire, les affaires marchent bien chez ces commerçants à l’orée de cette fête. Les produits les plus prisés, les dessous pour femmes appelé slip climatisé et les montres et bijoux.

« Spécial saint valentin : dessous en coton glacé et en fine dentelle climatisée, des slips climatisés en vente ici, faites vos commandes… », pouvait-on lire sur plusieurs pages de vente de produits en ligne. En effet, en cette période particulière de l’avant fête dite des amoureux, les lingeries pour femme, surtout les dessous de divers modèles (strings, dessous dentelés, et string ouvert par le bas communément appelé slip climatisé ) et les bijoux (montre, bracelet, boucle d’oreille, chaine de cou et de hanche) connaissent un engouement particulier de la part des Ouagalais. « En ce qui concerne les dessous et les bijoux, nous connaissons particulièrement un pic de nos vente en cette période de fête des amoureux » a fait savoir Liehoun Benoit gérant de boutique et de page de vente en ligne. Ces client son entre autres, les jeunes filles les jeunes hommes, les dames mariés et les hommes mariés.

Les slips climatisés sont beaucoup plus prisés en cette fête des amoureux…

« En ce qui concerne particulièrement les dessous, lorsqu’on approvisionne la boutique, en moins de deux semaines, le stock s’épuise », a confié M. Liehoun. « Pour cette gamme de produit, les jeunes filles en raffolent mais aussi les dames mariés ainsi que certains hommes », a confirmé Liehoun Benoit qui précise que « les slips climatisé » sont plus prisés.

Une cliente brise le mythe et nous explique sans langue de bois le secret des « slips climatisés »

Les articles sont emballés après achat pour les clients…

Une cliente accostée sur place tente de nous expliquer l’enthousiasme vis-à-vis de ce types de dessous pour les Ouagalais. « On paie ces dessous pour mieux plaire à nos hommes », a-t-elle dit avant de faire savoir que le modèle du dessous et la couleur, leur permettent de faire naitre une certaine extase chez les hommes. « Il ne faut pas que l’homme te voit tout le temps avec les mêmes dessous, il faut une certaine variabilité pour garder l’attirance » , a-t-elle conseillé.

Interrogée sur le fait que certains hommes paient ces dessous dits climatisés ou dentelés au coton glacé pour leurs femmes, celle-ci estime que c’est justement pour le gout du beau et de l’esthétique. « Ces hommes estiment que ces dessous iront bien à leur conjointe, voilà pourquoi ils les achètent », a-t-elle fait savoir avant de révéler que pour d’autres hommes, il s’agit aussi de satisfaire leur libido en voyant leur femme dans de tels dessous.

En tout état de cause, cette cliente qui a bien voulu nous entretenir sur ce qui relevait du secret des dieux, reconnait que ces dessous ont un effet certain sur les hommes, « voilà pourquoi certains en commandent pour leur conjointe à l’occasion de cette saint valentin », a-t-elle insinué.

L’économie autour du saint valentin

En plus des slips climatisés, les bijoux sont beaucoup achetés par les « amoureux »

Il n’y a pas que des dessous qui marchent en cette période de saint valentin. Il y a aussi les bijoux (montres, gourmets, bracelets, chaines de hanches, bagues) et autres objets de parures. Fousséni Sawadogo est livreur dans une boutique de vente de bijoux en ligne. Interrogé à propos de l’affluence sur leurs produits en cette période de fête des amoureux, celui-ci reconnait une certaine frénésie pour leur produit.

« En tant que livreur, excepté la période des fêtes de fin d’année, je n’ai jamais été autant débordé », a signifié M. Sawadogo. A titre illustratif, il a confié qu’il lui arrive à faire au minimum trois livraisons par jour avec des paiements qui peuvent aller jusqu’à cinq produits par personne. Il a fait noter que ses bijoux coûtent 3000fr CFA à 40000 fr CFA. Quoi que l’on dise, cette fête qui n’était vraiment pas du commun des africains a de plus en plus une influence certaine sur nos économies.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici