Festival Feu de Bois : Réflexion sur « Les choses et les Êtres »

58

Du 02 au 05 novembre 2018 se tient la 4e édition du Festival international des spectacles sacrés dénommé « Festival Feu de Bois » à Niou dans la province du Kourwéogo. Le top départ du festival a été donné le vendredi 02 novembre 2018.

Niou, village situé à une soixantaine de kilomètres de Ouagadougou, dans la province du Kourweogo va jouir des festivités du « Festival Feu de Bois » durant 96 heures. La population va côtoyer durant cette période le profane et le sacré. Elle découvrira d’autres cultures autres que la leur. Des troupes venues des autres régions du Burkina Faso, et même hors du pays, n’ont pas manqué au rendez de cette fête.

C’est ainsi qu’à l’ouverture du festival qui a été annoncé par le président de la cérémonie, le ministre Abdoul Karim Sango, les troupes venues de la ville de Sya, du Togo, et du Kourwéogo ont ambiancé la foule venue prendre part au festival.

La 4e édition du « Festival Feu de Bois » a connu le soutien du ministre des affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry. Il reconnait que ce n’est pas facile de tenir un festival dans une commune rurale. C’est donc sous son patronage que cette édition s’est tenue. Pour lui, « le fait d’avoir assisté aux « beaux » spectacles à Niou, est la preuve qu’on peut réussir les choses pas seulement à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, mais un peu partout. Il y a un foisonnement culturel dans ce pays qui peut être vraiment la base du développement. Je suis impressionné par la création et l’innovation de l’esprit d’invention et de l’ingéniosité  des Burkinabè. On peut faire de ce pays, s’il est en paix, un vivier culturel assez important », a expliqué le ministre des affaires étrangères.

Festival Feu de Bois : Réflexion sur « Les choses et les Êtres »
La présence des autorités à la 4e édition du Festival de Feu de Bois

Le ministre de la culture des arts et du tourisme, a présidé la cérémonie. A cet effet, il a indiqué que ce type de festival traduit la capacité du Burkina à faire face à l’adversité. « A travers la culture, nous allons faire face à tous les défis et nous allons les surmonter avec nos amis les chinois qui ont bâti leur développement sur la culture », a-t-il commenté.

L’hôte du patron de la cérémonie Alpha Barry à cette 4e édition du festival est l’Ambassadeur chinois au Burkina Faso Li Jian. Ce dernier a été émerveillé par le spectacle auquel il a assisté. « C’est la tradition qui fait gagner le respect  du peuple burkinabè pour le monde entier », dit-il.

Pour le promoteur du « Festival Feu de Bois », à Niou, Edmond Zoungrana, bien qu’il soit satisfait de la présente édition qui allonge positivement les potentialités culturelles et touristiques de la région du plateau central, il a déploré la faible affluence. Selon son constat, toute activité qui n’est pas à Ouagadougou ou à Bobo-Dioulasso, l’affluence n’y est pas, « et c’est dommage », fait-il remarquer. Il a souhaité qu’il faille adapter au Festival Feu de Bois, le slogan qui dit la destination à ne pas manquer.

La 4e édition, du Festival Feu de Bois a pour thème, « Les choses et les Êtres ».

Irmine KINDA

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com