Festival des arts du Sud-Ouest : Mettre en valeur les talents locaux

30
Festival des arts du Sud-Ouest :  Mettre en valeur les talents locaux

La deuxième édition du Festival des arts du Sud-Ouest (Faso) s’est tenue à Gaoua du 28 novembre au 1er décembre 2018, à la Maison de l’appelé de Gaoua. Prestations d’artistes modernes et traditionnels, expositions-ventes ont été au menu de ces quatre jours de festival. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce jeudi 28 novembre et a été présidée par le conseiller technique du gouverneur, chargé de la culture, Honoré Kara.

La caravane du Festival des arts du Sud-Ouest (Faso) a débuté le 19 juin 2019 à Batié. Après avoir fait le tour de quelques villes du Sud-Ouest, le bouquet final s’est tenu à Gaoua à la Maison de l’appelé. Durant quatre jours, une pléiade d’artistes locaux et nationaux ont donné du plaisir à la population de Gaoua à travers des prestations. Une foire de produits locaux et étrangers tels que les habits traditionnels, les objets d’art, a été également au programme de ce festival.


« Le Faso est une initiative culturelle qui apporte une plus-value à la vitalité de l’action culturelle de la région », a affirmé Idrissa Ouédraogo, directeur régional de la culture, des arts et du tourisme du Sud-Ouest. Puis d’ajouter : « Ce festival va susciter un intérêt particulier tout en mobilisant l’ensemble des acteurs autour d’un intérêt commun qui est la valorisation de nos valeurs culturelles ».


Pour le promoteur du festival, Nifaboom Romuald Pascal dit Petit Jésus, « c’est encourageant de voir nos artistes s’exprimer parce que c’est leur festival. Pour cette année, nous avons mis l’accent sur les arts du spectacle à chaque étape de notre caravane ». Au regard des contraintes financières, certaines activités prévues n’ont pas pu se tenir. C’est pourquoi le promoteur demande aux partenaires de l’accompagner dans les éditions à venir.


Pour surmonter ces difficultés, le directeur régional de la culture a galvanisé les organisateurs : « Tout début est difficile. Il y a des insuffisances et des failles, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut abandonner. Vous devez faire en sorte que chaque année, l’activité grandisse sur tous les plans ».

Le conseiller technique du gouverneur, Honoré Kara, a encouragé les initiateurs pour leur contribution à l’éclosion des talents dans le Sud-Ouest.

Boubacar Tarnagda

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici