Fasofoot : Les supporters de l’EFO attaquent des arbitres

144

Les arbitres ont eu chaud à l’issue du match de la 18e journée du championnat national de football de première division entre l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) et le Santos FC (0-1).

Favori, l’EFO s’est fait surprendre par une équipe du Santos FC motivée lors de cette rencontre disputée le samedi  15  avril 2017 au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo.

Le Santos s’impose d’ailleurs grâce à un but de Moussa Kiendrébéogo à la 55e mn. Sur un coup franc excentré côté gauche à l’entrée de la surface de réparation, il loge le ballon dans la lucarne au deuxième poteau. Djibril Koné, mal placé, ne peut rien faire. 

Fasofoot : Les supporters de l’EFO attaquent des arbitres
Les arbitres ont encore eu chaud lors d’un match du Fasofoot

 Au coup de sifflet final, les supporters de l’EFO ont attendu la sortie des quatre arbitres, Jean Ouattara, Drissa Sessouma, Gnanquieba Ouoba, et Boureima Tiendrébeogo, escortés par la sécurité pour s’en prendre à eux. Alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les vestiaires, certains d’entre eux bondissent, tentant de les frapper.

Ils ont dû replier grâce à leur escorte et fermer la barrière de sécurité pour échapper à la furie de ces supporters. Ces derniers les tiennent pour responsables de la défaite de leur équipe pour avoir oublié, de leur avis, des penaltys.

En plus, selon eux, il n’y avait pas non plus faute sur le but inscrit sur coup-franc. Les arbitres sont restés là pendant une trentaine de minutes alors que certains supporters lançaient des sachets d’eaux, et injuriaient. Finalement, certains supporters ont pu raisonner leurs camarades permettant aux officiels de rejoindre les vestiaires.

Le public sportif burkinabè n’a toujours pas tiré leçon de la sanction infligée (huis clos, amende) au Rail Club du Kadiogo (RCK) suite aux incidents du match entre ce club et l’USM Alger à Ouagadougou. La Ligue nationale de football (LNF) et la Fédération burkinabè de football (FBF) devraient faire preuve  de pédagogie.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

Burkina24.com