Facebook profondément attaché à l’Afrique

43

Plus de 170 millions de personnes en Afrique accèdent à la plateforme Facebook chaque mois. Et dans 94 % des cas, il s’agit des connexions avec des appareils mobiles. L’annonce est du géant américain qui a publié un communiqué à cet effet, indiquant dans le même temps qu’il « a déménagé ses bureaux de Johannesburg dans de nouveaux locaux qui permettront à la société de stimuler l’innovation par le biais de ses partenariats et d’offrir un foyer africain à la culture Facebook ».

Les géants du web notamment les réseaux sociaux s’intéressent de plus en plus à l’Afrique. Après le déploiement de Twitter Lite qui vise les pays où internet s’avère cher, Facebook de son côté se dit profondément attaché à l’Afrique.

Selon Nunu Ntshingila, Directeur régional de Facebook pour la région Afrique cité dans un communiqué rendu public, « depuis que Facebook a établi une présence directe en Afrique subsaharienne en 2015, elle s’est renforcée de jour en jour ».

Ainsi, « depuis 2015, le nombre de personnes connectées à Facebook dans toute l’Afrique a augmenté de 42% pour dépasser les 170 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Parmi eux, 94% se connectent sur mobile. L’équipe de Facebook en Afrique s’est étoffée en parallèle à l’augmentation du nombre de ses utilisateurs, particuliers et entreprises, et à l’évolution de son écosystème de développeurs, d’entrepreneurs et de partenaires », précise le communiqué exploité par « TIC Mag« .

De manière générale, Facebook indique qu’avec une croissance assez rapide, l’Afrique est devenue l’une des priorités du groupe. Toujours selon le communiqué, Facebook est profondément attaché à l’Afrique qui est un continent principalement mobile où sept personnes connectées sur 10 utilisent la plateforme.

Beaucoup de personnes en Afrique se connectent pour la première fois et ouvrent la voie à de nouvelles possibilités pour les particuliers et les entreprises. Le groupe dit constater également la croissance des petites et moyennes entreprises qui constituent le moteur du développement économique et que Facebook veut aider à développer localement et régionalement à l’échelle du continent.

Burkina24.com